Trucs d’hôtesse de l’air

Beautiful air stewardess

On me demande souvent ce que j’emmène sur mes vols, lorsque je travaille en tant qu’hôtesse de l’air, et qui m’aide à passer une bonne traversée a 10 000 mètres d’altitude. Par habitude, mon sac de vol est bien rempli. Mais il y a néanmoins quelques objets dont je ne saurai me passer pour mon bien être personnel, et qui peuvent même parfois revêtir une importance considérable. Il y a bien sûr quelques produits de beauté et de maquillage qui limitent les méfaits de la sécheresse aérienne, mais aussi les produits dont je vais vous parler en particulier.

trucs d'hôtesse de l'air

Le premier d’entre eux, c’est l’album photos de Babyvista, un petit format qui s’ouvre en accordéon, et qui me rappelle ce merveilleux moment de complicité passé avec mon fils l’été dernier. Outre les photos, qui sont superbes, j’apprécie l’album en lui même, d’un encombrement minimum, qui se glisse facilement dans mon sac à main d’hôtesse de l’air, parmi mes papiers officiels de la DGAC, entre mon passeport et ma carte professionnelle! Je peux les regarder lorsque je me repose à bord, et je vous assure que lorsque j’en ai le temps, je m’endors le sourire aux lèvres!

trucs d'hôtesse de l'air

Pour être sûre de bien dormir dans ce fameux poste repos, j’ai depuis l’été dernier un kit indispensable à toute hôtesse de l’air qui cherche à s’endormir profondément malgré le bruit ambiant. Entre les passagers qui s’acharnent sur la porte du poste repos en croyant qu’il s’agit des toilettes et les bébé qui pleurent juste en dessous de ma couchette, il est parfois difficile de se détendre suffisamment pour se reposer dans de bonnes conditions. C’est là qu’intervient Little extra, une boutique du centre Aéroville, où j’ai shoppé un kit confort de voyage girly et pratique à se procurer impérativement avant les voyages en avion, train, car, voiture, ou même bateau!

trucs d'hôtesse de l'air

Et lorsque je ressors du poste repos, j’ai quelques secondes pour me recomposer, offrir au regard de mes passagers le visage d’une hôtesse de l’air fraîche et dispose. Parfois il me faut choisir entre me brosser les dents et effacer à l’aide d’un maquillage savant les traces que l’oreiller a négligemment laissé sur mon visage! Alors quand j’en ai le temps, j’ai mon kit Buccotherm dans le sac à main, avec une brosse à dents pliable qui se bloque ouverte (en général, croyez en ma grande expérience, la brosse se replie et projette du dentifrice partout), et sinon, j’utilise leurs chewing-gum sans sucre, ce qui est d’ailleurs recommandé par les dentistes en remplacement d’un brossage.

trucs d'hôtesse de l'air

A bord, il est un objet qu’on me demande souvent, et qui n’est encore fourni que parce que certaines de mes collègues veulent bien offrir les leurs: des serviettes hygiéniques. Pour ma part, je ne serai plus jamais prise au dépourvu, car j’ai glissé au fond de mon sac ma précieuse So Cup. J’ai maintenant assez d’entrainement et de dextérité pour la mettre à bord en cas de survenue intempestive de mon cycle, et je n’ai jamais eu de fuite avec elle, contrairement aux tampons, l’environnement aérien et la pressurisation étant propice aux flux anormalement important. J’en ai essayé plusieurs et j’avoue que celle ci, je pourrai l’oublier en moi, je ne la sent absolument pas!

J’aurai pu vous citer encore beaucoup d’indispensables de vol d’hôtesse de l’air, mais j’en garde pour plus tard, et surtout, j’attends les vôtres en commentaires de cet article! Je ne suis pas à l’abri d’en  découvrir de nouveaux dont je ne saurai bientôt plus me passer!

Rendez-vous sur Hellocoton !

Une réflexion au sujet de « Trucs d’hôtesse de l’air »

Un commentaire?