Sur le chemin de la propreté…

essai de pot

J’en ai un peu parlé déjà, mon fils est sur le chemin de la propreté… Ce n’est plus un bébé, le temps de la dépendance totale à ses parents pour ses besoins vitaux est bientôt révolu, et ça n’est pas dommage! Voir que mon fils grandit bien m’emplis de fierté!

Pourtant, j’avais cru rater le coche la première fois qu’il m’a dit qu’il ne voulait plus de couche… J’étais fatiguée, en pleine FIV, et au premier accident, j’ai baissé les bras, je lui ai recollé une couche aux fesses. Je n’avais pas été capable de suivre mon enfant dans son besoin de grandir, je m’en était énormément voulue, mais deux semaines plus tard, il me le redemandait à nouveau… Ouf!

slip petit bateau

Cette fois ci, j’étais prête, pleine de patience, et j’avais fait le plein de slips et de caleçons pour parer à tout accident et oubli involontaire! Du coup, j’étais sereine… Les deux premiers jours, un ou deux oublis, là je commençais vraiment à me détendre… Depuis 3 semaines maintenant, nous avons complètement arrêté les couches la journée, sauf pour la sieste.

La crèche nous a suivi, les auxiliaires de puériculture sont des partenaires de confiance dans cette nouvelle aventure: conseils, patience, elles nous ont bien aidés! Papapunk était très fier que nous ayons nous-même suivi notre enfant sur le chemin de la propreté, et pas attendu que ma mère s’en charge cet été (ma maman est une professionnelle de l’apprentissage de l’autonomie, c’est sa spécialité de grand-mère!).

Lorsque je suis partie pour le travail, j’étais zen, Papapunk est encore plus patient que moi, et tout s’est très bien passé! Jusqu’à aujourd’hui… Partis, Babypunk et moi en bus pour aller chercher de quoi élaborer le cadeau de fête des pères, j’ai vécu un des pires moments de cet apprentissage…

Mon fils regardait par la fenêtre, s’exclamant à chaque voiture, vélo ou moto qui passe… Là, je le vois se crisper et se mettre à trembler. Surprise, je lui demande ce qui se passe, il me répond… Pipi Maman! Aïe, rapidement, je le met debout, et là je vois son jean s’assombrir… Pas qu’un peu! une rigole se forme et une petite rivière coule à mes pieds…

peur de l'échec

Surtout, ne rien dire, garder son calme, prendre les vêtements de rechange dans le sac que j’ai eu le nez d’emmener, et changer mon fils… Mettre son blouson et son jean sur le sol pour éponger la mare, après avoir essuyé ses jambes avec… Le changer intégralement, l’air de rien, pour ne pas le mettre mal à l’aise: je sais comment mon petit réagi face à l’échec, il peut être extrêmement déçu de lui même et ça, je ne le veux pas!

Le bus s’arrête, je viens de finir de tout ranger, je me risque à un coup d’oeil circulaire, personne n’a rien remarqué! Incroyable, les parisiens sont vraiment concentrés sur eux mêmes pour ne pas voir un petit garçon qui vient de se soulager à leurs pieds! L’honneur est sauf, je peux respirer à nouveau!

Venez me raconter vos fails d’apprentissage de la propreté pour me montrer que je ne suis pas la seule et qu’il y a pire, car maintenant que c’est fait, j’ai envie de rire de nos expériences avec vous!!!

victoire sur la propreté

Rendez-vous sur Hellocoton !

16 réflexions au sujet de « Sur le chemin de la propreté… »

  1. ça va te faire rire, il y a pas mal de temps je me suis rendu chez Mickey. Comme on habitait Paris et pas de voiture, donc RER A. Au retour, tard le soir, RER plein à craquer, assise sur un strapontin dans un coin avec un papa debout au dessus de moi avec son fils dans les bras. je lui ai proposé ma place mais non, il voulait rester debout. Après une journée fatigante tu commences à avoir les paupière lourde avec le balancement du RER quand soudain tu sens un truc couler sur ta tête !!!! Le petit bonhomme complétement assoupit sur son père a eu un accident de parcourt … ça réveille. Le pauvre Papa tout gêné, en plus il ne parlait pas français (indien je pense) la maman paniquée aussi, moi je suis resté zen, ça ne sert à rien de s’énerver, le petit n’y était pour rien. Ils l’ont changé et il ne sait même pas réveillé tellement il est naze après une journée chez Mickey.

  2. C’est super méga trop top pour ton BabyPunk !
    J’espère que ça ira aussi bien pour Crapaud, il n’aime pas être sale alors ça a ses avantages et ses inconvénients ! Pour l’instant on a pas eu de gros accidents puisqu’on ne teste qu’à la maison, mais le weekend dernier il ne voulait absolument pas mettre de couche, il se ballade zizi à l’air et tout va bien.
    Puis il a voulu aller dans le jardin, je lui mets un slip et genre 30 secondes après il me dit pipi, et me montre avec beaucoup de stress sa petite Crocs toute trempée !
    Je l’ai vite rassuré et hop, un petit short en éponge ^^

  3. Mon « petit » de 21 mois ne veut plus de la couche mais il fait trop froid pour pouvoir le laisser sans couche et il fait trop froid et humide pour que la maison sèche si il faut nettoyer par terre! Pour le grand on à été obligé de plus ou moins le forcer. Je savais qu’il en était capable mais lui ne voulait pas, il avait plus de 3 ans donc il pouvait et quand je lui est dit « c’est slip ou rien du tout » il à mit le slip et tout c’est bien passé pas d’accident, et pour la nuit il à été propre à cause de la varicelle! Il avait tellement de bouton au niveau du sexe que j’ai dit tampis tu reste sans couche et même si tu fait pipi c’est pas grave, du coup hop propre jour et nuit!

  4. bravo babypunk
    ptit sable, a fait pipi au milieu de l’allée d’un magasin 😉
    sinon nous sommes les pros des pipis dans la nature et il y a toujours le pot dans le coffre
    aujourd ‘hui a la sieste, il n’a pas voulu mettre de couches, resultat pas de pipi au lit, je crois que nous sommes sur la bonne voie (par contre on va devoir dire adieu aux couches lavables ^^ )

  5. On est en plein dedans aussi….
    Mais je ne me risque pas encore à la sortir sans couches….
    À la maison quand j aura plus d accidents déjà ce sera bien…

    Bravo babypunk!!!

  6. c’est exactement ces scènes qui me font flipper et qui me font commencer tout doucement (trop?) ma fille a pile 2 ans donc faut dire que je ne suis pas encore une obsédée de la propreté (par rapport à mon entourage 😉 quand tu commences après t’es fichue, tu peux pas t’arrêter en cours de route!! faut regarder où sont les WC tout le temps!

    • Je te comprends ça me faisait vraiment flipper avant. Maintenant, c’est pire lol je psychotte carrément et lui demande toutes les demi-heures s’il veut aller aux toilettes! Mais je ne désespère pas, aujourd’hui nous sommes allés au cinéma et il n’y a pas eu une goutte dans son slip!

  7. Tim a été propre le lendemain de son entrée en maternelle. Avant, on le laissait en slip mais rien à faire, il se faisait chaque jour sur lui.

    Le premier jour d’école, quand on a été le chercher le midi, il était tout mouillé, je l’ai vu de suite, la maîtresse et l’ATSEM, elles, n’ont rien vu et lorsque je leur ai demandé quoi, elles m’ont dit qu’ils venaient de boire, qu’il s’était surement renversé de l’eau sur lui à l’instant.
    En rentrant, j’ai bien senti que ce n’était pas de l’eau, j’ai douché mon Fils et j’ai été bien contente que ce soit passé inaperçu ^^

    Heureusement après ça, plus jamais un seul accident :)

  8. pas plus tard que mercredi… je bosse de la maison, la miss est en culotte. J’appelle la salle des marchés pour acheter des dollars (genre je vois que le taux monte, je suis au taquet), mais je m’assure qu’elle n’a pas envie de faire pipi. Non, non, qu’elle me dit.
    J’ai à peine pu dire « bonjour » au banquier, qu’elle s’est mise à HURLER « pipiiiiiiiiiiiiii, MAMAAAAAAAAAAAAAAAAAN, HAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA » et à pleurer comme si j’avais décapité son doudou et l’avais balancé à une horde de dobermans.
    S’en sont suivi 2 autres « fails », et elle m’a demandé une couche. J’ai donc décidé de l’écouter.

    Le plus mignon, c’est quand elle a refait pipi et qu’elle s’est stoppée net puis s’est sentie rassurée car « y a couche, maman ! » (tu me diras, elle sent quand ça vient, maintenant, apparemment… mais ça vient trop vite !)

  9. Ping : La propreté en 10 liens. | Parole d'enfants

  10. Ping : Sa dernière couche lavable! | Flying-Mama

Un commentaire?