Une poussette citadine: La Avio d’Inglesina

Depuis quelques mois, j’ai la chance immense de pouvoir tester une poussette dont le book était sur ma table de chevet depuis le dernier salon baby! J’étais conquise par son allure et je bouillais d’envie de savoir si son ramage se rapportait à son plumage…

La marque


« L’évocation anglo-saxonne du nom  » Inglesina  » cache une réalité totalement italienne. D’où vient, alors, le choix de ce nom ? Il faut chercher la réponse dans le premier modèle produit par l’entreprise dans les années 60 : le modèle historique  » London « , à suspension Daumont, s’inspire des traditionnels landaus anglais destinés aux princes de la cour britannique. C’est de là que vient le nom « Inglesina »: au féminin, comme le terme italien  » carrozzina  » (landau). Un choix d’identité qui s’est maintenu et affirmé dans le temps. Le premier landau  » London  »
est, en effet, toujours produit, avec un nouveau design, sous le nom de  » Classic »: un modèle considéré non seulement comme une icône d’Inglesina mais aussi comme le symbole du landau par excellence. »

 

La poussette
Son petit nom, Avio… 

photo-198

« Son design avant-gardiste, sa haute performance sur différentes surfaces et sa petite taille en font une poussette indispensable à la vie citadine. Les roues dotées de roulements à billes et la poignée rendent la poussette souple et facile à conduire, alors que ses dimensions réduites, aussi bien ouverte que fermée, facilitent le passage dans les espaces les plus étroits et permettent leur transport dans les coffres des plus petites citadines. Spécialement conçue pour être entièrement modulable, Avio a une vaste gamme d’accessoires optionnels qui vous permettent d’adapter la poussette en fonction de vos propres besoins. »

 

photo-193

Les couleurs

J’ai eu un mal fou à choisir la couleur, parce que là, ils ont fait fort! En plus des basics Noir (black), bleu marine (Navy) et rouge (Red), des couleurs au peps inégalable viennent rajeunir et moderniser l’idée même de la poussette! le turquoise (Light blue), vert (Lime), et rose (Fuxia) mettent de la gaieté dans nos rues! J’ai finalement craqué sur la turquoise, parce que c’est ma couleur préférée!

 

Les finitions

C’est, je crois, le gros, l’énorme point fort de cette superbe poussette! Tous est pensé pour la maman fashion, mais attentive au confort de son poussin fragile! Les tissus utilisés sont de bonne facture, et les coutures bien solides. Cette poussette n’est pas conçue comme un gadget et ça se voit! C’est une poussette innovante, moderne, esthétique et fonctionnelle!

photo-195

Ce que j’apprécie par dessus tout dans les détails, ce sont les renforts au niveau du dos, afin d’assurer un bon confort en sécurité du petit dos de bébé. Cela fait solide, j’ai confiance. Et pourtant Babypunk gigote beaucoup, voire se débat lorsqu’il n’est pas content, mais il n’a jamais réussi à faire ployer sa poussette! L’assise et le dossier sont rembourrés, Mon fils y est donc confortablement installé.

photo-206.JPG

Élément de sécurité indispensable, le système de freinage est ici très performant. Frein actif avec commande centralisée. Une fois enclenché, il se positionne automatiquement. Je l’ai testé dans le bus, où il vaut mieux que votre poussette tienne bien en place, vu les accélérations et les coups de frein du véhicule, vous le pouvez maintenir la poussette tout en étant vigilant pour votre propre sécurité (dans le bus, à Paris, avec une poussette, vous êtes debout!).

photo-202

Le porte gobelet, ou biberon, était essentiel pour moi, ceux qui me connaissent le savent, c’est l’élément qui par sa présence ou son abscence me ferait choisir un véhicule plus qu’un autre! Oui je sais, ça peut paraître bizarre, prenez ça comme un toc^^ Alors sur une poussette, c’est pour moi LE détail idéal!

 

avio.jpg

La capote, qui se déploie à l’envi, protège parfaitement bien du soleil, sauf lorsque bébé est complètement allongé et que le soleil est bas. Du coup, je trouve ça amplement suffisant, pas besoin d’ombrelle, impossible à orienter de toutes façons.

photo-192

Le panier porte-objets est quant à lui bien grand, et permet de faire les courses quotidiennes sans avoir besoin de se charger d’un sac de transport supplémentaire. Il est accessible par l’avant de la poussette, ce qui n’est malheureusement pas des plus pratique, les jambes de l’enfant étant souvent devant l’ouverture!

 

photo-200

La fenêtre transparente sur le capot permet de garder un oeil sur le poussin endormi blotti à l’intérieur, elle permet aussi de longues minutes de jeu autour d’un cache-cache improvisé!

 

photo-196

Les accessoires, de série ou optionnels, sont très bien pensés. La moustiquaire pour le landau est en effet quelque chose qui m’avait manqué pour Babypunk. Il me manquerait néanmoins une pochette zippée pour y déposer quelques pièces de monnaie, mon téléphone et les clés de la maison lorsque je ne souhaite pas m’encombrer de mon sac à main. Éventuellement, une autre pochette pouvant accueillir le doudou et la sucette de monsieur bébé seraient appréciables. 

La maniabilité

Je l’ai personnellement essayée dans toutes les conditions possibles à ma portée, à savoir en ville (Paris), et à la campagne (Loir et Cher). Cette poussette citadine affronte tous ces types de revêtement avec beaucoup d’aisance, monte les trottoirs facilement, change de direction d’une main, et ne souffre pas d’un sol hétérogène! Ma belle-mère elle-même l’a trouvée très maniable, et a savouré le bonheur d’aller se promener dans les sous-bois dégagés avec son petit-fils confortablement installé! 

 

photo-194

L’encombrement

Il fallait que ma poussette tienne dans le coffre de ma toute petite voiture citadine, c’est
chose faite, elle y tient parfaitement bien!
Pliée, elle est bien compacte. Dépliée, elle est relativement étroite, je la laisse telle quelle dans mon entrée, elle ne gène pas le passage.

Ouverte: 109 x 87 x 49,5 cm (hauteur x profondeur x largeur)

Fermée: 93 x 48 x 32 cm (hauteur x profondeur x largeur)

Dans le bus par exemple, elle se cale bien facilement à l’emplacement prévu, tout en laissant l’espace suffisant pour une deuxième poussette, comme c’est prévu. Chose qui était impossible avec le trio que ma meilleure amie m’avait prêté lors de la naissance de mon Babybpunk.

photo-197

Le poids

Elle est donnée pour 9,5kg avec capote. Je la trouve un peu lourde pour moi, lorsque je suis seule, je ne m’aventure pas dans les escaliers du métro, sachant que le Parisien préfèrera regarder ses pieds plutôt qu’aider une jeune maman en galère… Ceci s’explique par la qualité des équipements, et la solidité du châssis de la poussette. Entre confort, sécurité et légèreté, il faut malheureusement choisir! Avio n’est pas une poussette canne cependant, et elle n’a pas à rougir devant ses concurrentes trio, bien au contraire! Malgré tout, je tiens à signaler que je parviens à la plier et déplier d’une
main!

Mon bilan

Pour moi, malgré ses quelques imperfections qui sont vraiment de l’ordre du détail et son poids avec capote qui reste important, considérée comme un trio, la Avio est sans doute l’une des meilleures du marché! Les trios ont la plupart du temps un châssis extrêmement lourd et imposant, mes copines surnomment les leurs « le tank »… La Avio est quand même soulevable, rentre dans le coffre sans soucis, et passe sur les trottoirs parisiens, même avec une autre poussette plus grosse en contre-sens. De plus, elle rendra vertes de jalousie les autres mamans moins gâtées, parce qu’elle est vraiment belle, et très classe! L’élément indispensable à toute bonne poussette, ce sont les équipements de sécurité, et là, ils sont très soignés, c’est pourquoi je recommande Avio d’Inglesina à celles d’entre vous qui recherchent leur toute première poussette!

Rendez-vous sur Hellocoton !

7 réflexions au sujet de « Une poussette citadine: La Avio d’Inglesina »

  1. Ping : La poussette tout terrain de mes rêves! | Flying-Mama

Un commentaire?