Sa dernière année de maternelle

cartable garçon maternelle

Octobre, punaise, nous sommes déjà en Octobre… Les semaines défilent à toute allure, se transformant en mois, puis en années, sans que nous ayons le pouvoir de rien ralentir. Avoir un enfant, c’est vouloir contrôler le temps pour qu’il grandisse moins vite, mais ne pas y parvenir et avoir l’impression qu’au contraire, tout s’accélère. Mon fils est désormais un grand garçon. Il laisse tomber peu à peu ses attributs de bébé…

cartable garçon maternelle

Depuis cet été, il n’a plus besoin de sa « têtête » pour s’endormir. Plus de sucette en plastique, déformant sa dentition mais qui lui donnait cet attendrissante frimousse de bébé qui me faisait tant craquer quand j’allais le border tard le soir… Je crois que je n’étais pas prête à ça, mais il avance à son rythme et c’est parfait aussi. Reste les couches la nuit, là, y a rien à faire. Plusieurs semaines sans pipi nocturne, puis retour aux couches au bout de 12 nuits humides. Je ne voulais pas le laisser sur cette sensation d’échec, mais il ne devait pas être prêt…

cartable garçon maternelle

Et cette rentrée des classes, parfaite, sans un pleur, sans le moindre stress, sans regard vers la maman qui trouve qu’un tout petit bisous avant de commencer sa journée d’écolier, c’est bien peu pour affronter ces huit heures de séparation… « C’est bon Maman, tu peux partir maintenant! » Ah oui, si tu le dis… Il est avec ses copains, il s’amuse. Il aime apprendre aussi, j’espère qu’il écoute bien cette gentille maitresse, enfin plus qu’il n’écoute ses copains à l’heure des bêtises!

cartable garçon maternelle

J’ai du mal à sortir de la classe, à le laisser à son autonomie et à son apprentissage de la vie. Je m’arrache à lui et sors enfin de la salle de classe surpeuplée. Dans le couloir,  je regarde ce cartable, qu’on a prit plus grand cette année, un sac de classe de grand. Accroché sous son prénom, on ne peut pas le confondre. Un avion, une étoile, turquoise et personnalisé, on sait qui l’a choisi quand on me connait un peu! Je le regarde avant de sortir de l’école, en soupirant et en pensant à ce soir, quand mon grand garçon  oubliera enfin qu’il est si grand et me fera un énorme câlin et plein de bisous…

Cartable garçon maternelle personnalisable Les Griottes: www.les-griottes.com

Rendez-vous sur Hellocoton !

5 réflexions au sujet de « Sa dernière année de maternelle »

  1. Hello,
    C’est toujours difficile de voir nos bambins grandir, mais on passe tous par là. Tu t’y habitueras, ne t’en fais pas. À la prochaine.

  2. Voilà un article qui me remplit d’émotions, car je trouve aussi que le temps passe trop vite et surtout que nos enfants grandissent trop rapidement !