Saloperies de trompes et PMA

PMAJe suis cassée, mon corps ne veut pas fonctionner correctement. Afin d’avoir une chance de tomber enceinte une seconde fois, la PMA m’abîme encore un peu plus. A chaque étape je prends une claque supplémentaire, et plus le temps passe, plus elles sont fortes. Aujourd’hui ma tête a fait trois tours sur elle même, et elle tourne encore, mes trompes de Fallope sont des salopes… J’ai encore des rendez-vous à prendre, des examens à faire, je n’arrive pas à me saisir de mon téléphone.

Bientôt je saurai si j’ai une tout petite, infime, minuscule chance de tomber enceinte naturellement, sans procréation médicalement assistée ( PMA ).  Dans le cas contraire, on me retirera les trompes. Je ne serai plus moi même… Il me manquera un de mes attributs féminins. Je prends conscience de la douleur que peut engendrer un cancer du sein avec ablation… Et je ne parle pas de douleur physique, je parle d’accepter de rester femme tout en se sentant incomplète.

Je dois prendre une décision. Je ne sais pas comment faire pour ne pas me tromper. Si mes trompes sont saines, je les garde, et il y aura peut être une issue heureuse sans FIV. Si elles ne le sont pas, il faudra les retirer. En plus de l’endométriose pour laquelle je vais me faire opérer, des trompes abîmées pourraient empêcher un embryon de se nicher dans mon petit nid douillet. Elles sécrètent un liquide toxique… Adieu veau, vache, cochon, pot et lait, la PMA sera ma seule issue, et autant dire que les 2 prochaines années vont être très très dures, y compris financièrement, j’ai entendu parler de 5000€ chaque. Il me reste deux ans. Je veux aller jusqu’au bout de tout ça… Je veux ne rien regretter.

Dans quelques jours donc, je serai là, allongée, nue, endormie, pour une opération de plus. Une nouvelle fois on m’ouvrira le ventre. Une nouvelle fois je devrai avoir confiance dans les mains expertes d’un chirurgien réputé en PMA. Mais cette fois, je m’endormirai la tête pleine de questions, et j’aurai plus qu’une appréhension, qui dépassera sans doute la peur de l’opération. Je serai terrorisée… Tellement de choses dépendent de son résultat!

Rendez-vous sur Hellocoton !

47 réflexions au sujet de « Saloperies de trompes et PMA »

  1. Je ne sais pas quoi te dire… je te souhaite plein de courage pour cette douloureuse épreuve! je t’embrasse fort fort pour te donner plein de courage!

  2. Bonjour, je voulais te donner un peu d’espoir, j’ai eu mon bébé il y a 2 ans par insémination après un parcours hyper long. Voilà plus d’un an que nous voulions faire le petit deuz’, donc reparcour pma, 1ere insémination échec, ensuite pendant plusieurs mois des kystes, une suspicion d’endométriose, un irm plus tard, les résultats sont peu concluant, donc bonne nouvelle, nous devions reprendre les inséminations en septembre et là oh surprise, je suis enceinte, les miracles ca existe, nous en sommes a deux déjà car a la base on doutait vraiment que je puisse tomber enceinte. Il faut se battre jusqu’au bout, les opérations je connais, j’en ai eu une dizaine et j’avoue avoir pensé abandonné mais j’avais toujours un espoir, alors garde espoir, je sais que c’est difficile d’être endormis et de se réveillé (pour moi sans savoir si j’avais toujours mon utérus) COURAGE, je suis sur que l’issu sera positive !!

  3. Tu es bien courageuse. Accroche toi. Ayant subies deux ans de PMA avec examens et traitements en tout genre je comprends ce que tu ressens.
    De tout coeur avec toi
    Bises

  4. Tu es tellement forte malgré ce que tu penses… Tu as raison de t’accrocher, de continuer à espérer car c’est un facteur énorme de réussite quand on a le moral en béton… et je croise les doigts pour que ça fonctionne… On te lâchera pas, nous!

  5. un samedi apres midi d’aout, 3 amies de galere se sont retrouvees, pour la 1ere fois toutes ensembles
    elles se sont lues les lignes de la main, et ont vu ce qu’elles attendaient
    on y croit, nous sommes avec toi
    et on lance un gros FUCK à cette dame nature, pas cool avec toi
    allez vas y, crie le avec moi : « FUCK DAME NATURE »
    ♥ ♥ ♥

  6. Tu as tellement raison de t’accrocher et de tout donner… Quand à cette ablation, j’imagine les sentiments qu’elle peux engendrer. Ou plutôt, je n’ose pas imaginer.
    Après l’accouchement catastrophe de Plumeau, un enfoiré de gynéco m’a dit que j’étais très certainement devenue infertile et il a ajouté « mais bon, vous en avez déjà 2 ». Oui, c’est vrai, mais j’ai détesté cette sensation de ne plus pouvoir. J’ai crû me l’emplafonner.
    Depuis, j’ai eu un suivi par la psycho de la mater’, elle a été géniale. Et finalement, il se pourrait que je ne sois pas si infertile que ça (un autre bilan a depuis montré le contraire). Dans le cadre d’une PMA, un suivi psycho est proposé?

  7. Quel courage, quelle force! Ne lâches rien! Tu as raison de t’accrocher! Nous serons là pour te soutenir! Il faut toujours y croire!
    Je ne peux pas me mettre à ta place mais je pense fort à toi et je t’embrasse

  8. 2 ans de pma, 6 inséminations, une fiv et un transfert pr avoir ma fille. Une opération où on m’a diagnostiqué de l’endométriose. Le parcours est long et douloureux, on n’en peut plus des piqûres, mais l’issue, son espoir, vaut tous ces maux. Je ne peux que comprendre ce que vous traversez, sauf pr l’ablation dont vous parlez. Mais à ce que vous dîtes, rien n’est perdu malgré tout… Par contre pr les 5000€ j’e tombe des nues. Vous avez fait toutes les tentatives remboursées par la sécu? Car normalement on est pris en charge à 100%… Je vous envoie pleins d’ondes positives également. Et une issue encore plus belle que dans tous vos rêves!

  9. 6 ans de parcours, avec une pause de 1 an au bout de trois échecs. La 4e fiv fut faite sans que l’on accepte de se projetter et la, le miracle. Ce cadeau s’apl Giulia, merveilleuse petite poupée de 9 mois. Garde toujours espoir car au bout du chemin il y a le plus extraordinaire miracle de la vie, celui de donner la vie. Je te souhaite le meilleur, ca nous fait tout oublier…

  10. Tout d’abord (et cela n’a rien à voir avec l’article), sache que j’ai une pensée pour toi chaque fois que je passe mon téléphone en mode avion (soit tous les soirs !).
    Ensuite, pour ces salopes, je comprends un peu ce que tu ressens et effectivement, il n’y a pas beaucoup de mots mais juste des encouragements. Des encouragements pour que au moins chaque matin, tu te réveilles avec le sourire (même si ton visage change au cours de la journée), pour que tu réussisses à gérer l’emploi du temps de la PMA et puis, surtout, pour que pointe un nouveaux bébés dans ton utérus un peu capricieux. Ah oui, il est aussi important de souligner que la fertilité est très aléatoire et quand les chances sont minimes et bien alors tant mieux que ce soit le cas. Comme tu le sais, ici, trois bébés sont nés d’un coup et ce n’est pas juste grâce à des spermatozoïdes particulièrement vaillants… et puis, un petit dernier est venu se loger en moi, comme ça, alors que tous les médecins le pensaient autrement. Je t’envoie plein d’espoir (parce qu’il y en a toujours) et d’énergie pour les mois à venir. (et puis aussi plein de bisous même si je ne t’ai vu qu’une fois. C’est toujours réparateurs les bisous).

  11. Je t’envoie tout le courage que je peux pour te soutenir durant cette intervention mais aussi et surtout dans ce parcours PMA.
    La vie ne nous fait pas de cadeau mais elle sait nous mettre les bonnes personnes sur notre chemin, qui sauront nous soutenir et nous encourager.

  12. L’hémisphère sud sera derrière toi…enfin moi ! Toutes mes ondes positives. Et quelle force Isabelle ! Même si c’est un combat de tous les jours… Des millions de tendres pensées !

  13. Tu as raison de t’accrocher pour ne rien regretter. Je croise tout ce que je peux pour que tout se passe bien et qu’un bébé vienne rapidement combler encore plus votre jolie famille.

    Pleins de bisous

  14. Je trouve que ce combat est injuste. Tant de femmes en souffrent. Je te souhaite du courage et surtout que tes salopes de trompes soient en bonne santé, pour que tu ai un autre enfant. Du courage, des bisous et de l’amour!

  15. Ping : Inst'happy week 17 C'est quoi ce bruit ?

  16. Ping : 50 heures à Los Angeles. -

  17. Ping : Le dernier jour - Flying-MamaFlying-Mama

Un commentaire?