Peace and love…

peace and love

Dimanche 14 Septembre, une douce journée commence. Nous nous réveillons assez tôt, Lulu est matinal, ce qui n’est pas dans ses habitudes. Nous avons bien dormi, Ironman va courir ses quelques 19 KM au parc, Lulu et moi faisons le ménage, une fois n’est pas coutume (c’est le papa qui s’en occupe en général dans la famille Flying). Puis direction le Macdo à emporter, nous allons profiter du soleil au parc des Buttes Chaumont!

peace and love

La température est idéale, ni trop chaude, ni trop fraiche. Pas d’humidité, aucun nuage est en vue! Nous avons rêvé de ce climat tout au long du mois d’Août, croyant sans cesse que le lendemain serait plus clément… Exécrable, c’est le mot qui pour moi résume le mieux le mois qui vient de s’écouler. Piètres vacances scolaires d’été, où comme en Décembre, il faisait 6 la nuit, 13 la journée… Décevant pour les petits et les grands.

peace and love

Cette belle journée donc, encore plus belle puisqu’elle a lieu un week-end, un de ceux, trop rares, où j’ai eu la chance d’être en famille, et pas à l’autre bout du monde, nous la passons à la campagne, à tout juste 400 mètres de chez nous! Au programme, farniente au soleil. Une belle partie de frisbee tous les 3, des crises de rires de mon fils quand je me transforme en inspecteur gadget (gogo gadget au bras!!!) pour l’attraper! Des plaisirs simples, mais si bons!

peace and loveChangement de versant, de la campagne, nous passons à la forêt (le parc des buttes Chaumont a la particularité d’être très escarpé, construit par Napoléon sur d’anciennes carrières). A l’ombre de grands marronniers, nous partons à la recherche de marrons tout neufs, à savoir ceux encore dans leur coque (je n’ai trouvé que ça pour ne pas en ramener 15 kilos à chaque sortie dans ce parc)! A l’ombre la chaleur se fait encore plus agréable. La pente de la colline est prononcée, j’ai peur de voir mon petit aventurier glisser, mais je le laisse faire, il est prudent, je peux avoir confiance en lui! Ce parc est fabuleux, il n’y a personne sur les pentes. Nous passons encore de merveilleux instants!

peace and love

Trois petits tours de manège (bon, encore un petit, et encore un autre, et oh maman j’ai attrapé le pompon j’en refais encore un!) puis direction la cascade! Oui, une vraie cascade, hyper impressionnante! Un petit tour sous la montagne, les canards à notre droite, la ballade se termine bientôt! Et si le bonheur, c’était ça? Et si, pour oublier les difficultés du parcours qui m’attend, je me concentrais un peu plus sur les petits bonheurs du quotidien? Une journée si délicieuse que celle que nous venons de vivre, tous les trois, m’a donné assez d’énergie pour la suite, je me sens rechargée à fond!

photo 2

Et vous, qu’elle est votre formule magique pour oublier les petits et les gros tracas?

J’en profite pour féliciter avec un réel plaisir les copines qui ont la chance de connaître (encore!) les joies de la grossesse: Lalie et Rose and cook. Leurs annonces m’ont particulièrement touchées, la première attend des jumeaux, la deuxième espère que l’horrible drame qu’elle a subit récemment ne va pas se répéter. Je suis de tout coeur avec elles!

peace and love

Rendez-vous sur Hellocoton !

11 réflexions au sujet de « Peace and love… »

  1. Comme tu as raison ! Profite de ces petits bonheurs du quotidien…encore et encore ! (Joli dimanche qui n’est pas sans me rappeler une jolie journée de juin 😉 ) Bisettes !

  2. Merci, merci pour ton message ici et sur le blog <3 Je suis sincèrement touchée parce qui t'arrive aussi, j'espère de tout mon coeur qu'un joli bonheur arrivera bientôt chez toi aussi !
    Oui ce sont ces beaux et délicieux moments en famille, ces plaisirs simples qui font que malgré tout, on ne baisse pas les bras, parce que ça vaut le coup de se battre.
    Ah purée, si quand même la vie pouvait être un peu plus clémente parfois, c'est fatigant de se battre.
    Ma gynéco m'avait dit un jour: "Ne vous inquiétez pas, vous aurez un enfant, ça je le sais ! Je ne sais juste pas "quand" et personne ne peut vraiment le dire."

  3. Je ne te connais que par ton blog, toi, et ton histoire. Je n’ai pas la même d’histoire, mais pas mal de souffrances ces temps-ci et le summum atteint récemment. Et hier, juste hier, j’ai dit stop ! Je profite de chaque instant, de mon adorable mari, de ma jolie poupée d’amour et je me nourris de cela c’est décidé. Le bonheur de la simplicité pour supporter le reste. Je pense souvent à ton parcours et je t’envoie plein d’ondes positives, même si ça peut sembler bien peu !

Un commentaire?