Nouvelle vie => nouvelle voiture => nouveau siège auto!

kiddy  siege auto

2015 était la fin d’un cycle, la fin d’une époque, la fin du couple que je formais avec le père de mon fils. 2016, c’est l’année du nouveau départ, et je sais que pour lui aussi ça va mieux, je suis soulagée et heureuse. La page a été dure à tourner, mais c’est fait. J’ai un nouvel appartement (que j’ai hâte de quitter tellement je le déteste^^), et une nouvelle voiture (que j’adore!!!), Il en me restait plus qu’à l’équiper d’un siège auto digne d’elle, et au top de la sécurité pour mon fils!

En tant que « maman globe trotteur » sur le blog Kiddy travellers, sur lequel je donne des conseils, des avis, des astuces ou des bons plans pour des voyages en famille réussis, j’avoue que j’ai un faible pour les sièges auto de cette marque. D’ailleurs, tout récemment, je suis tombée amoureuse d’un siège auto, dont le design m’a complètement séduite, mais qui est sorti juste après que j’ai passé commande du mien.

siege auto kiddy

Le guardianfix Pro 2

Ceci dit, mon siège auto n’est pas moche, loin de là! Le coloris Singapore (rien que les noms font voyager!) s’accorde parfaitement bien avec l’intérieur de ma Mini, et bien que ma voiture soit un peu un modèle réduit, mon fils a tout de même de la place pour ses jambes, et si j’avais deux enfants, les deux sièges rentreraient à l’aise sur la banquette arrière! Ce qui me permet de rebondir sur une question qui va surement venir: je ne sais pas si on peut mettre trois sièges côte à côte dans une voiture familiale, je teste avec ce dont je dispose, c’est à dire mon fils et moi…

En tout cas, mon fils a pu tester le confort du siège lorsque nous sommes allés  la montagne cet hiver, et que, même sous la torture je ne vous raconterai pas pourquoi, nous avons mis 18 heures pour arriver à destination! A aucun moment il n’a montré de signe d’inconfort, ses petites fesses bien calées sur son siège. Il a été sage comme une image et s’est endormi lorsque la nuit est tombée, comme s’il avait été dans son lit! Que ce soit pour ce trop trop long voyage, ou pour aller jusqu’à Troyes, ou bien encore dans l’Essonne ou en Vendée, voici mes conclusions suite à ce test en conditions diverses et réelles!

La question du bouclier

J’ai longuement hésité, j’aurai pu prendre directement un siège auto groupe 2/3, mais le poids de mon fils n’ayant pas dépassé les 18 kg en un an, j’ai préféré rester sur le siège auto bouclier groupe 1/2/3, puisque la sécurité de l’enfant ne nécessite plus l’utilisation du bouclier à partir de 18 kilos. Il nous en joue des tours avec son poids ce petit haricot vert! Le bouclier a un côté vraiment rassurant, il protège mieux les cervicales de l’enfant, selon les tests, en permettant au corps de s’enrouler autour de lui. Le choc serait ainsi mieux  absorbé. C’est en plus beaucoup plus facile à utiliser que le harnais, il est forcément bien ajusté, et les blousons (courts) ne sont plus contre indiqués l’hiver.

Isofix ou pas?

La question du système isofix ne se posait pas vraiment, parce que c’est une sécurité supplémentaire pour mon fils, mais également pour moi. Le siège fait corps avec la voiture, ce qui protège mon fils en cas de choc violent, il ne sera pas écrasé par le poids du siège. Mais surtout, lorsque mon fils n’est pas dedans, et que la ceinture de sécurité n’est pas bouclée, le système isofix empêchera le siège de devenir un projectile mortel en cas d’accident, pour les autres occupants du véhicule! Qui pense à mettre la ceinture au siège lorsque son enfant n’est pas dedans? En outre, le système pour le fixer est très simple d’utilisation, et il est possible de le mettre sans l’isofix si le véhicule n’est pas équipé!

kiddy auto1

Est-il ajusté à la taille de mon enfant?

Une des choses qui m’importait, c’était de pouvoir ajuster la taille du siège à celle de l’enfant transporté. Que ce soit parce que mon fils grandit ou parce que c’est un de ses cousins que je transporte, il fallait impérativement que ça ne soit pas la prise de tête du siècle pour régler la hauteur de la têtière et la largeur des protections latérales. C’est en fait extrêmement simple, une poignée au dos du siège permet d’agrandir ou de diminuer la taille, pour permettre à l’enfant d’être protégé au mieux! Le seul hic dans ma Mini, c’est que je n’ai pas réussi à enlever l’appui-tête arrière. Si quelqu’un a une astuce!

Utilisation dans l’avion

Ce siège auto est homologué pour l’avion. C’est inscrit dessus, et puisque à partir de deux ans votre enfant dispose de son propre siège, vous pourrez sans soucis l’utiliser à bord. Il sera installé plus confortablement, sera à la bonne hauteur pour les vidéos sur les vols longs courriers, et niveau hygiène, c’est sans doute préférable pour sa peau fragile. En revanche, il vous faudra l’installer vous même, et l’équipage ou la compagnie aérienne ne sauront être tenus pour responsables en cas de problème lié à un mauvais arrimage… Autre avantage, il ne sera pas abîmé, alors que si vous l’emportez en soute… Je ne vous fait pas de dessin 😉

Et le confort dans tout ça?

Le confort? Oui, c’est ce qu’on regarde juste après les équipements de sécurité, et sans langue de bois, souvent même avant. Du moment que l’esthétique ne surpasse pas la sécurité… Il est évidemment important que l’enfant se sente bien dans son siège auto, parce que pour l’y faire asseoir, il va falloir déployer des trésors d’imagination et de patience si ça n’est pas le cas! Et toutes les mamans pressées en ont sans doute fait l’expérience, mais le caprice n’arrive jamais le jour où on a le temps de valoriser l’intérêt du siège! A en croire les diverses expériences de voyage que nous avons vécues ces derniers temps, mon fils approuve a 100%!

kiddy 3

Retrouvez les caractéristiques plus officielles de ce siège auto sur le site www.kiddy.de/fr

Rendez-vous sur Hellocoton !

2 réflexions au sujet de « Nouvelle vie => nouvelle voiture => nouveau siège auto! »

Un commentaire?