Maman solo, Maman héro #4

Anna…

 

Voilà moi c’est Anna, 26 ans. Enfin tu me connais peut-être sous le nom de Lady and Bab(y)i… Maman solo, voici un terme qui dans mon idéal de vie n’avait pas lieu d’être. Puis le temps passe et la vie fait qu’un jour on avance plus à 3 mais à deux.

Au début j’étais pétrifiée à l’idée de tout gérer seule, que ça soit mon fils, ou bien l’aspect technique de la maison (ménage, courses, paperasse etc). En fait, le plus dur c’est de se lancer. Appeler la caf pour déclarer la nouvelle situation, prendre rendez-vous avec une assistante sociale qui m’a bien facilitée la tache. Puis après tout roule, du moins niveau paperasse. Enfin après avoir passé 15 coups de fil, et amener les papiers qu’il fallait une bonne dizaine de fois (bon j’exagère mais presque quoi), la caf me donne ce que j’ai le droit et c’est déjà un premier soulagement. Car faut dire, que bossant 2 jours par semaine, l’aspect financier est un tracas. Donc savoir que je peux bénéficier des aides le temps que je reprenne à pleins temps, c’est quand même un soucis en moins. Même si je sais que niveau budget je suis serrée.

Ensuite, niveau organisation, mon maître mot est « ne pas se laisser déborder ». C’est à dire faire prendre le bain au Babi tôt, préparer le repas vers 18h, histoire d’être large et de ne pas faire les choses dans la précipitation. Le ménage j’en fais un peu dans la semaine, et le gros c’est le jeudi quand le Babi est à la crèche. J’aime pas être dans l’urgence. Laisser traîner 3 jours de vaisselle, 4 machines de linge NON. Il faut gagner du temps, histoire de pas se poser le soir à 23h. Après je suis encore a mi-temps donc j’ai du temps devant moi.

Enfin, le bon côté des choses c’est que je me sens plus indépendante. Je me gère seule. Gère mon budget seule. Bon ok je dois faire des sacrifices niveau shopping, donc plus d’achat inutile, j’attends la fin du mois pour me faire un plaisir et puis le reste du temps j’achète ce que j’ai besoin sinon… je suis un vrai panier percé!

Et puis je suis moins énervée avec mon fils, déjà car la situation à 3 me pesait et que je démarrais au quart de tour, et puis là maintenant je suis plus cool. Certes, élever un enfant seule n’est pas une mince affaire. Mais je pensais vraiment être plus à cran. Au final mon Babi grandit, commence à faire des choses tout seul, commence à parler et à se faire comprendre. Et quand il revient de chez son père il m’inonde de câlins. Et moi, comme je ne l’ai pas vu depuis quelques jours et bien j’en profite et je suis beaucoup plus patiente.

Honnêtement je suis contente de moi, du moins pour le moment. Je pensais vraiment que je serais à cran. Et au final, je suis moins énervée et moins angoissée par rapport à quand je vivais avec le père de mon fils. C’est une belle aventure de mon point de vue, et puis je me découvre aussi. J’apprends à me maîtriser, j’apprends à m’organiser me gérer.

Au final j’apprends sur moi même. Et se rencontrer avec soi, c’est pas la plus belle des découvertes ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

8 réflexions au sujet de « Maman solo, Maman héro #4 »

  1. J’adore ce témoignage ! J’ai les larmes aux yeux tellement je le trouve empli de positivité ! Un bon exemple à suivre pour les mamans solo je pense =)

  2. Très beau témoignage, j’imagine l’angoisse. Mais on ressens le caractère positif de ta situation qui ressort dans le texte.
    Se sentir bien, c’est déjà beaucoup quand on redémarre à 0.

  3. Ils ont trouvé un bon équilibre dans leurs nouvelles vies, comme quoi des fois il vaut mieux être seule (avec son babi) que mal accompagnée

  4. je crois que je vais prendre des conseils de c mamans solos
    je ne le suis pas, mais je peux facilement me laisser deborder 😉
    bravo a lady and baby

Un commentaire?