Maman solo, Maman héros #5

Elodie…

J’ai connu J. en 2007. Nous avons emménagé ensemble en  2009, soit après presque deux ans de flirt. Je suis tombée enceinte naturellement en février 2010, je n’étais pas « essai » mais je ne prenais pas de contraception, on c’était dit  » Qui vivra verra ». La grossesse se passe bien, mais le couple s’essouffle, J. est maniaque du ménage, je ne le suis pas, les disputes s’enchaînent, mais on s’aiment, alors on se pardonne et on continu. J. pars du lundi au vendredi en déplacement.

Nathan est né en septembre 2010, on est super heureux de l’avoir dans nos bras, il est adorable et c’est le plus beau ! Le couple, devant les autres semblent parfait, personne n’est au courant des difficultés rencontrées. Je me confie à des copines via internent, je me défoulent, « je lâche à chaud » ce que je ressent. Mais J. est violent avec les mots, rarement, il a été violent physiquement, rien de méchant mais des gestes qui marques plus l’esprit, la pensée et le coeur plutôt que le corps. A chaque vent de courage, ou j’essaie de prendre la fuite, il a su me rattraper avec les mots, en me promettant de changer. Chaque fois, j’y ai cru, on est reparti ensemble, mais le naturel revient au galop.

En février dernier, je rencontre X. , un pote de notre cercle d’amis, avec lui, j’ai l’impression de plaire à nouveau, il me fait rire, me complimente, et ça fait un bien fou ! Alors que je suis avec J. , je me laisse tenter par ce X. un mercredi soir. Le secret est trop lourd, vendredi j’annonce à J. mon souhait de séparation, il est surpris, il le prend mal, très mal, je dépose Nathan chez sa nounou, et je file avec X. , flirt qui dura un mois et demi, sans rien de sérieux. J. m’a mis dehors du domicile commun le 19 février 2012, je retourne chez ma maman avec mon fiston ce même jour.

Depuis, je me retrouve face à la solitude face aux « non » de mon fiston, mais aussi devant sa détresse, il ne comprend pas ce qui se passe, et c’est ça qui me déchire le coeur. Que cela ne passe pas bien avec J. c’est un fait, mais j’ai mal quand cela affecte Nathan, qui ne demande rien. J. a du mal à différencier mon intérêt à moi et celui de Nathan. Avec le temps, les choses sont maintenant plus calmes. J’emménage dans mon nouvel appart, c’est un petit T3 a deux pas de mon travail, et a 3 pas de mon assistante maternelle (qui vient de déménager aussi suite à une séparation, décidément !)

J’ai à la fois hâte d’avoir mon petit chez moi, le quotidien chez ma mère se passe plutôt bien, mais je ne me sens pas chez moi. Mais à la hâte se mêlent aussi le stress, l’appréhension. J’ai vécu seule du lundi au vendredi, mais j’avais un relais le week-end… J’ai peur de pas y arriver financièrement, alors je refais plein de fois mes calculs, je regarde sur le net des idées de recette pour manger équilibré et pas très cher avec mon petit bout. Ouf, coté cuisine, les idées ne manquent pas sur le net !

Coté finances, je continue à faire les vides greniers, j’adore çà, çà me permets d’habiller Nathan à pas cher, avec des vêtements quasi neuf, et même de grande marque ! Ma dernière trouvaille, une veste en jean IKKS, a 15 €, neuve, qui dit mieux ? Je trouve aussi beaucoup de déco sur les vides greniers, et même des fringues pour moi ! J’adore fouiner ! J’ai aussi mes « boutiques », deux dépôts ventes de puériculture, ou je trouve des tas de joujoux et habits pour mon fiston, le tout dans un état proche du neuf, mais à un prix bien éloigné du neuf !

Je n’ai pas encore le permis, je suis en conduite supervisée, je n’ai pas de frais de voiture, j’aime marcher, et je vais avoir la chance de pouvoir déposer mon fiston et filer au bureau, en moins de 45 minutes à pied (papotage avec la nounou inclus!). La CAF, n’est pas en reste, même en travaillant, je me trouve bien aidé autant pour payer l’assistante maternelle que dans les prestations qui me sont payées, c’est une chance !

Par chance, pendant cette période de séparation, j’ai passé un entretien d’embauche, et je suis prise ! J’ai pris mes fonctions le 2 avril en tant que stagiaire de la fonction publique ! Une épine en moins dans le pied, c’est ça qui a aidé à l’obtention de l’appartement avec le statut de maman seule.

Avec le statut de maman solo en CDD, j’ai vu 2 appartements me passer sous le nez, je ne gagnais pas assez pour prétendre à la confiance des proprios, mais je dépassais les plafonds pour pouvoir prétendre à des aides tels que le FSL accés, ou Aiscal (agence immobilière à vocation sociale). Auprès des offices HLM, je suis hébergée, je travaille, ma situation n’est donc pas considérée comme urgente. Un vrai casse tête, d’un coté j’entends « votre situation est précaire, vous êtes en CDD » de l’autre j’entends « Votre situation n’est pas urgente, vous travaillez, vous êtes hébergée, vous avez des revenus ». D’accord, j’ai des revenus, d’accord je n’étais qu’en CDD, mais c’est par ou la sortie ? Par chance, ouf, je ne suis plus en CDD, mais en CDI, cela ouvre des portes, une semaine après, j’avais l’accord de la proprio pour mon futur appart !

Depuis, J. sait la vérité concernant la liaison que j’ai entretenu avec X. . X. est parti, car il préférait rester dans l’ombre. J. fait tout pour me reconquérir, il a compris que je pouvais vivre sans lui, que je pouvais plaire à un autre. Il reste calme, fait tout pour m’aider dans ce nouvel appartement… Le doute est permis, mais qu’importe, pour l’instant mon objectif est l’installation dans ce nouvel appart, je vais y bâtir mon petit nid avec mon fiston.

Puis, puis les hommes, on verra plus tard ! Je ne suis pas contre un flirt, mais je ne veux d’histoire sérieuse, juste des câlins pendant les week-ends où Nathan est chez son papa…

Rendez-vous sur Hellocoton !

13 réflexions au sujet de « Maman solo, Maman héros #5 »

  1. Bonjour,

    je viens de finir de lire,wouh sacré histoire.. Les hommes reviennent toujours quand ils voient qu’on y arrivent mieux sans eux mais tu as raison de vouloir vivre ta vie et celle de mère avant tout. Les hommes viennent et partent mais un enfant c’est à vie :p. Moi même maman solo je t’envie pour le travail, bon j’ai eu la chance d’avoir mon T3 en étant au chômage qui a l’heure actuelle n’est plus chômage mais RSA et c’est pire de vivre à 400e. Mais a te lire ça m’encourage au niveau du travail a ne pas baisser les bras. Je crois que je vais tenter la filière fonction public. Merci pour ce jolie texte, et je te souhaite bonne continuation et beaucoup de courage pour la suite 😉 bon après midi

  2. Quel courage ma belle!! Tu as réussi, tu as ton chez toi, tu as ton bonhomme, que demander de plus!!!

    Et puis l’amour arrivera après, y’a pas de raison!!!

    T’es trop forte ma belle!!!!

  3. Mercipour ton témoignage, ton histoire… Tu as l’air bien débrouillarde, c’est important quand on est maman solo. C’est normal que tu n’aies pas envie ou besoin d’une relation suivie pour le moment c’est aussi ça le parcours pour reconstruire une nouvelle vie et être prête pour un nouveau couple. Profite bien.

  4. je sais ce que c’est d’etre maman celibataire, sauf que ma difference c’est que j’ai un homme en or, c’est a cause de son travail, ou il part souvent en deplacement:(. belle lecon de courage à raconter à ton fils

  5. J’aime beaucoup cette rubrique. Les histoires sont passionnantes et très bien écrite en plus.
    Très courageuse en tout cas !
    L’important est de se sentir bien et tu as a priori trouvé ta voie. Ton petit garçon sera sûrement fière de sa maman.

  6. Je découvre à peine les témoignages « Maman solo ». Vous êtes décidément très courageuses !
    On oublie que dans chaque maman se cache une lionne…

  7. super témoignage de courage et de volonté ! Bravo Elodie pour avoir réussi ta vie de maman solo ! et bon courage qd même ! #JEUFDM

  8. Que de mamans solo courageuses ici, cette maman a eu beaucoup de chances pour trouver du boulot amis les temps sont durs pour beaucoup en ce moment malheureusement même si on a un travail surtout quand on est seule

  9. De toute façon si ça n’allait pas avec le père de ton fils, c’est pas la peine de se forcer…c’est pas bon pour l’enfant non plus…c’est sur qu’une séparation n’est pas évidente, mais voir ses parents se déchirer non plus ! Vit ta vie, comme tu le sent, et ça te tombera dessus sans crier gare 😉

  10. Tu as bien raison de ne pas te prendre la tête maintenant avec d’autres histoires et te precipiter eclate toi et tu veras :) . Je comprend vivre chez quelqu’un ne doit pas être évident , tes pas chez toi ! bon courage pour la suite :) #fdm

Un commentaire?