Le passager prévoyant

GAME OVER

L’homme déteste l’avion. Il s’y sent comme dans une boite de conserve propulsée à plus de 1000 kilomètres à l’heure en plein ciel, dans le vide donc. Il n’aime pas non plus les ascenseurs, ni les endroits exigus. Mais lorsqu’il commence à transpirer et à sentir le stress monter en général, il peut se sortir assez facilement de cette situation inconfortable. Seulement il n’est pas idiot, il sait qu’en l’air on ne peut pas ouvrir les portes de l’avion, et que même s’il y parvenait par miracle, son soulagement serait de courte durée.

A bord, il ne parle à personne sinon il devient odieux. Surtout pas à ces greluches qui lui proposent à tout bout de champ ce qu’elles peuvent faire pour son confort… « OUVREZ VOUS LES VEINES EN SILENCE » a-t-il envie de leur hurler…La structure de l’avion elle-même semble rapetisser autour de lui. Il va finir écrasé, il le sait… Il faut qu’il sorte, que son calvaire s’arrête là, MAINTENANT! Il ne boit pas non plus d’alcool à bord des avions, parce qu’il sait qu’il n’arrivera surement pas à contenir sa rage très longtemps s’il est ivre. Pas de champagne, pas de whisky, pas de vin non même de bière.

Rien, et ils se dit que finalement, il passerait peut être un bon vol, bourré, à déverser sa colère en frappant le vieux stew qui persiste à lui sourire. Mais qu’est ce qu’il croit celui là! Je ne mange pas de ce pain là! QU’IL AILLE SE FAIRE SODOMISER AVEC DES ORTIES! L’homme baisse le regard et serre les poings pour tenter de maîtriser ses nerfs. Il entend un bruit de verre brisé, il voit du sang couler de sa main droite. Il avait un verre dans la main, il sent l’odeur du whisky. On a cherché à l’empoisonner. Il est hors d’haleine, hors de lui. il avait dit qu’il ne boirait pas et on s’est foutu de lui!

C’est elle, cette hôtesse rousse bien trop jeune et bien trop jolie pour être honnête. Elle a dû se rendre compte qu’il avait beaucoup d’argent. Normal, il avait toujours eu beaucoup de chance aux jeux… Elle a voulu lui soutirer quelque chose en profitant de son ébriété! Regarder le sang couler le long de ses doigts est hypnotisant. Sans s’en rendre compte, il commence à se détendre, sa respiration redevient régulière. Le liquide épais coule dans la paume de sa main, puis remonte le long de son bras. C’est chaud et agréable. Ses globules rouges emmènent hors de son corps des quantités d’énervement incroyables.

Il prend son téléphone et consulte son compte jeux. Son argent, il l’a gagné comme ça. C’est ainsi qu’il peut se payer de beaux voyages en classe affaire, où il est certain que les hôtesses sont agréables. De jeux de casinos, c’est sa passion, il est fort, puissant. Il écrase ses adversaires du bout du doigt, littéralement. Et même s’il n’y a pas de wifi, un homme en salle d’embarquement lui avait glissé: « Je vais vous dire comment trouver vos jeux favoris au préalable ici  » , un jour où il s’ennuyait profondément parce que sa télé était en panne. Un écran totalement noir pendant 12 heures… Plus jamais ça… Et finalement, La petite rousse qui lui a enlevé les morceaux de verres plantés dans la paume de sa main, elle n’est pas si idiote, il s’est laissé duper par cet uniforme sexy et par son courroux.

Il ne se souvient même plus s’être laissé emporté dans un océan de fureur incontrôlable. Il gagne à des jeux de Bandit Manchot et c’est apaisant, comme toujours. Il devrait commencer par une bonne partie de poker dès qu’il s’assied à son siège, la prochaine fois, c’est toujours un bon moment de passé pour lui!

Alors, vrai ou faux d’après vous? S’agit-il d’une anecdote de mon prochain livre?

Rendez-vous sur Hellocoton !

4 réflexions au sujet de « Le passager prévoyant »

  1. Vrai ou faux, excellent texte en tous cas, l’un de vos meilleurs. La sodomie avec des orties ça doit pas être simple mais l’image est belle…

Un commentaire sur ce voyage?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.