Le Jet lag de l’hôtesse de l’air…

jet lagEntre Jet lag et simple fatigue, mon métier me joue parfois bien des tours. Un jour à l’ouest, l’autre à l’est, d’un climat tropical je passe aux grands froids canadiens, du farniente au bord d’une piscine africaine, puis du shopping assidu et frénétique au centre de New York… Ma vie est ainsi faite, palpitante, sans routine, à 100 à l’heure…

Je rentre de vol après une très longue et très intense journée (nuit?) de travail. Le zombie qui est en moi prend possession de mon corps dans sa totalité. Jet lag… Je suis exténuée, je n’ai plus de patience.Tout m’irrite, je ne supporte plus rien. Trop froid, trop long. Prendre une douche chaude oui, mais la salle de bain est loin. Se lever du canapé, croiser une photo, faire le tri de ses papiers. un tri étrange, au gré des impulsions du moment. Il me faudra certainement bientôt tout recommencer… Je reste assise, mon esprit vagabonde. Je dois me coucher, rien d’autre n’a d’importance.

J’allume mon ordinateur, juste pour vérifier un détail. Une heure après, j’ai lu des messages sur facebook, acheté un maillot de bain, puis fait des recherches sur des vacances que j’aimerai bien nous offrir… Prise dans la spirale infernale d’internet, je m’aperçois qu’il est déjà très tard, il fait nuit depuis longtemps. Jet lag… Je rassemble mes dernières forces, je me traine jusqu’à la douche et reste de très longues minutes sous un jet brûlant qui me décape la peau.

Jet lagJ’enfile mon pyjama, et me dirige vers le lit. Je croise ma valise, décide de la ranger. j’entrevois les boucles d’oreilles que j’ai acheté, il faut que je les mette vite sur instagram, c’est important ça! Je tries mes vêtements, range ma trousse de toilette. j’entends au loin une notification sur facebook, une heure après je suis toujours devant mon ordinateur. Jet lag…

Je n’ai plus sommeil, j’ai mangé il y a 3 heures, j’ai faim à nouveau. Non, je n’en suis pas sure. Du sucré, du salé, je ne sais plus trop. J’aimerai dormir, mais mon cerveau est en roue libre. Je m’allonge et ferme les yeux, mais ils se rouvrent, j’ai oublié de mettre mon téléphone en charge. Jet lag… Il est une heure du matin, je n’ai pas fermé l’oeil depuis… je ne sais même plus depuis quand.

Le sommeil me prend au dépourvu, si j’avais été en train de marcher, je serai tombée net. Coma, stade 4. No battery power… Deux heures plus tard, une envie d’aller aux toilettes me réveille, je me lève dans le noir, je tourne à droite et me prend la fenêtre dans la tête… Ok je commence à me souvenir de la configuration de la pièce. Enfin je crois, mon pied rencontre celui du lit, me détrompant rapidement…

Je pars de l’autre côté, mes yeux veulent rester fermer pour ne pas trop m’éveiller. Je cherche à tâtons la porte des toilettes, je ne la trouve pas. Mais où suis-je??? Punaise, impossible de me le rappeler. Jet lag… Je suis dans une pièce ou j’ai dormi, je ne sais pas de quel hôtel il s’agit, dans quelle partie du monde je suis… Il n’y a pas de réveil. je cherche mon téléphone, 4 heures du matin. Mais dans quel pays?

Jet lagJe trouve les commodités, fais rapidement mon affaire, et retourne au lit. Une heure après je ne dors toujours pas, j’ai faim. A cette heure là et vu la qualité de mon sommeil, je dois être en Asie.Tokyo? Séoul? Hong Kong? Singapour? Je n’arrive pas encore à me décider Jet lag… … Je vois poindre le jour et la pièce se dessine peu à peu autour de moi… Je reconnais les rideaux, la table de nuit, le Bouddah accroché au mur, le cadre avec les photos de moi enceinte. Je suis chez moi et ma tête est sur le point d’imploser…

Rendez-vous sur Hellocoton !

29 réflexions au sujet de « Le Jet lag de l’hôtesse de l’air… »

  1. Je ne vois pas du tout de quoi tu parles !!!! Moi je m’endors sans m’en rendre compte… intéressant ! Repose toi bien gros bisous

  2. dsl mais avec tout ca ton métier je le kiffe je te le redis mais ado je rever d’enfiler un uniforme air-france et d’etre hotesse de l’air car ado je kiffais prendre l’avion et je trouvais ces filles trop bellles tout comme toi !!!
    La vie a fait autrement mais du coup si ma fille a un jour un reve aussi fort que le mienpour un job (car 20 ans apres j’ai encore envie d’être hôtesse de l’air )je ferais tout pour qu’elle fasse son job de rêve
    ton taf n’est pas de tout repos je le sais mais tu vois du pays des coutumes du monde cool et con comme dans la vie de tous les jours. repose toi bien ma belle

  3. Oh la vache…! C’est rude en effet !
    Ben j’ai des insomnies en ce moment – rien à voir avec un quelconque jetlag – mais ça me retourne tellement que j’imagine assez bien comment tu te sens…
    Bref, bon courage et lâche les réseaux sociaux un peu, au lieu d’aider, ça maintient éveillé ces c*nneries…
    Bon courage en tout cas !

  4. Dans un autre style ça me rappelle la période nuits pourries quand tu te réveilles sans plus savoir si c’est ta chambre, la leur…
    Bon courage, c’est un chouette métier mais ça met l’organisme à rude épreuve…

  5. C’est pour ça que je vous admire, moi la miss couchée levée à heure fixe, comment gérer ces voyages c’est un grand mystère pour moi.

  6. Hôtesse de l’air quel beau métier, que beaucoup de jeune fille rêve de faire … Soit dis en passent on ne peu pas dire que vous aillez le temps de visiter les pays ou vous vous arrêter , c’est bien dommage. J’ai vu beaucoup de reportage la dessus . Après ça reste la télé , mes je pense effectivement que l’épuisement doit être présent comme tu le dis si bien dans cette publication .
    Tres bonne nuit 😉

    • heureusement il reste des destinations où nous avons encore un peu de temps, comme Saigon dont je rentre, où nous avions 3 jours entiers sur place! Cela laisse du temps pour faire un peu de tourisme! Et sinon, quand on va 12 fois pas an 24H au même endroit, si l’on fait 12 choses différentes, c’est un peu comme si on y avait passé 12 jours lol

  7. Même sur Moyen Courrier ça le fait, je m’y retrouve complètement, après un mois à enchaîner les levers-tôt !! Excellente représentation de notre métier !

  8. Commence donc par fermer ton ordi, ton gsm, et toutes ces conneries de FB , Instagram et autres pis aller pour savoir qu’on existe ( y’a vraiment d’autres moyens … mais ca rassure manifestement ! ) tu commenceras peut etre à mieux dormir .

    • Lorsque tu tiens un blog, les réseaux sociaux sont incontournables, ils permettent de faire vivre ton blog… Je te rassure, je n’ai pas besoin de ça pour savoir que j’existe, j’ai une vraie vie en dehors^^

  9. ah ah je me reconnais completement dans cet article !  » Il est quelle heure ? 4h du mat’ ? ça fait donc…. 22h que je suis debout ? J’ai envie de vomir… ou alors j’ai faim ? ou alors il faut que je dorme ?… » je m’endors et 4h plus tard… « et m*** j’ai dormi que 4h pourtant je suis crevée !! »

    • je ne comprendrai jamais comment il est possible de ne dormir que 3 heures alors qu’on est hyper crevée!!! et pourtant, ça m’est déjà arrivé plusieurs fois!

  10. nous sommes collègues et je me retrouve tout à fait dans tes textes exactement pareil j ai mis au moins 4 jours cette fois ci pour m en remettre heureusement que j étais en ms sinon je ne sais pas comment je me serai trainée en vol
    en tout cas continue c est génial ce que tu fais au plaisir de voler avec toi

    • Les MS sont vraiment salvateurs en effet. Souvent je commence à peine à émerger lorsque je dois à nouveau enfiler l’uniforme!

  11. non, perso, j arrive je dors, je traîne pas, mais bon je suis stw, par contre cette fatigue insidieuse ki s accumule au fil des vols, elle , elle est bien réelle…sinon éviter les douches chaudes

  12. Ping : Être hotesse de l'air et organiser sa vie de famille... | Flying-MamaFlying-Mama

  13. Là, plus que le jetlag, c’est un problème de dépendance aux réseaux sociaux a mon avis. Il existe des centres spécialisés pour s’en sortir 😉

  14. je me suis souvent demandée comment c’était pour les hôtesses de l’air et pilotes. J’ai ma réponse, forcément ça ne doit pas être évident mais après quelle vie de découverte ! J’imagine que tu as déjà été sur chaque continent, ça me fascine ! Bon courage :)

Un commentaire?