Il est minuit…


photo-210.JPG

Il est minuit, vous vous réveillez en sursaut à cause d’un bruit. Vous sortez de votre lit. Et là….

Je me suis couchée, extrêmement fatiguée… J’avais pris une douche, pour me délasser, puis m’étais enduite de crème, rituel immuable d’après la douche. J’avais enfin enfilé mon pyjama et m’étais doucement glissée entre les draps de ce lit bien moelleux… J’avais immédiatement sombré dans un coma profond, peuplé de rêves imperceptibles!Tout à coup, je me réveille en sursaut à cause d’un bruit… Je n’ose pas ouvrir les yeux, j’ai peur… Je ne sais plus où je suis… Cette sensation je l’ai déjà vécue, plusieurs fois par mois je passe des nuits dans un lit inconnu, dans une chambre où me me perds, me levant au beau milieu de la nuit, cherchant les toilettes et me retrouvant dans le couloir de l’hôtel, pieds nus, la carte magnétique de la chambre enfermée dedans, et moi dehors…

photo-270

Mais là, en plus de l’éternelle désorientation d’une hôtesse de l’air au réveil, je ressens de la peur… Je sens ma couette glisser sur mon corps… Je me concentre, les yeux toujours fermés, pour mieux me réveiller, et me rappelle soudain que je suis chez moi, que c’est l’été, que j’ai laissé ma fenêtre ouverte, car il fait chaud, et que cette fenêtre est à mes pieds…

La peur me paralyse et m’empêche toujours d’ouvrir les yeux… Comme lorsque dans l’enfance vous étiez convaincus qu’un monstre se tapissait sous votre lit, et que si vous osiez regarder dessous, il allait prendre possession de vous, et vous dévorer tout cru… J’esquisse alors quelques mouvements, montrant que je suis sur le point de me réveiller…

N’y tenant plus, j’essaye d’entrouvrir le plus discrètement possible une de mes paupières… Et là c’est le choc… Une silhouette dans l’encadrement de la fenêtre! Dans la pénombre, je ne vois pas son visage, tout est si sombre! Mon coeur est à deux doigts d’exploser, je pousse un petit cris, rattrape la couette et me cache dessous…


photo-274
J’ai si peur, je me sens vulnérable, sans défense… Je n’entends rien d’autre que ma respiration… Je reste de longues minutes comme ça, sans bouger, tentant de retrouver un semblant de calme… Lorsque je parviens enfin à oser sortir ma tête de la couette, et tente un regard à l’extérieur, il fait jour…

Je ne saurai jamais si c’était un rêve, ou la réalité, si la panique a eu raison de moi au point de me faire perdre toute notion de temps… Plus de 10 ans après, je suis toujours perplexe… Toujours est-il que je n’ai plus jamais dormi la fenêtre ouverte!

Merci à Emi’lit pour cette idée de texte à contrainte qui m’a permis de ressasser ces souvenirs et peut-être d’exorciser un peu ma peur!

Rendez-vous sur Hellocoton !

Rendez-vous sur Hellocoton !

6 réflexions au sujet de « Il est minuit… »

  1. je viens de me faire caca dessus !
    J’ai souvent fait ce genre de reve/realité, c’est tres destabilisant de ne pas vraiement savoir où s’arretait l’imaginaire et le réel…
    Brrrr… JAMAIS les fenetres ouvertes malheureuse 😉

Les commentaires sont fermés.