La longue journée de la garde alternée

garde alternée

Durs sont les jours où après le petit bisous du matin devant l’école, il n’y a pas celui du soir. Cette longue journée va durer toute une semaine, c’est ma nouvelle vie de maman à temps partiel, partagée en deux par la garde alternée.

Un petit bisous trop rapide devant la porte de l’école, après s’être échangé ces mots immuables : « Tu vas beaucoup me manquer cette semaine ».  Ses grands yeux verts pleins d’une tristesse qui me broie le coeur me regardent intensément, Il n’a pas besoin de me le dire, je vais lui manquer aussi.

A presque 6 ans heureusement la tristesse est passagère, pas comme à 40. Il va retrouver son papa qu’il adore, ses jeux avec lui, ses jouets, sa chambre étoilée. Je lui rappelle tout ça et son regard se fait joyeux. Il est fort ce petit garçon, il m’épate, je retiens mes larmes intérieures pour ne pas craquer devant lui.

En rentrant je nettoie la table de son petit déjeuner, alors que j’aurai voulu la garder intacte pendant toute la semaine, pour pouvoir regarder amoureusement sa cuillère pleine de yaourt, le dernier gâteau qu’il n’a pas voulu manger, les miettes éparpillées sur la table et au pied de sa chaise. D’un coup d’éponge j’essaye de chasser la mélancolie qui me serre le ventre et m’empêche de respirer bien à fond.

9h31. J’ai ramassé son linge et je l’ai mis à laver. Son lit est fait, ses peluches sont rangées. La maison est si grande et si vide sans lui… Chaque seconde dure une heure  et j’ai de la peine à suivre le cours de ma vie, en pause de maternité, en garde alternée.

9h34. Je crois que je vais me recoucher, et ne me réveiller que la semaine prochaine… Jusqu’à mon bisous du soir de lundi prochain, à la fin de cette bien trop longue journée…

Enregistrer

Rendez-vous sur Hellocoton !

9 réflexions au sujet de « La longue journée de la garde alternée »

  1. Ha la la… Pas facile… Moi jai cède la garde de mon grand de 16 ans ā son papa avec lequel me m’entend bien… Mais ce sentiment de manque est omniprésent… Un dimanche soir sur deux, quand je le dépose, je suis triste… Mon bonhomme me manque… On les aime nos petits… courage à toi et pleins de bisous de réconfort :)

    • C’est le syndrome du lundi matin, accentué par le fait que je suis seule sans mon amoureux cette fois, et que je suis en vacances. Je me sens vide, mais heureusement j’ai de quoi m’occuper!

  2. Courage! chez moi le manque est moins long parce qu’il ne dure que le temps d’un week end mais quand les vacances approchent, c’est une autre histoire! Toujours l’impression qu’on nous arrache un bout de nos entrailles!

Un commentaire?