Dormir avec toi

dormir avec mon enfant

Je m’étais promis de ne plus dormir avec toi. Je croyais qu’il fallait respecter le fait que tu grandisses et que même si tu le réclamais je devais dire non. Mais voilà, juste avant de changer encore une fois de vie, de déménager à nouveau pour construire autre chose, à trois, j’en ai eu envie, j’en ai eu besoin.

Tu es si petit encore et pourtant déjà si grand! Le temps semble filer à la vitesse de la lumière quand je te regarde. Tu deviens pudique, tu te douches seul et n’as plus besoin de moi semble – t – il. Tu me parles de ton amoureuse, tu me demandes des conseils pour comprendre les sentiments. Tu es un garçon sensible, j’en suis fière. Mais tu veux ton indépendance, tu piques un sprint vers l’adolescence, déjà…

Alors quand hier soir tu m’as demandé, pour la millième fois de dormir avec moi, j’ai voulu résister, je t’ai dit non, je t’ai laissé t’endormir après le bisou/câlin du soir. Et quand je me suis couchée à mon tour, j’ai été prise de regrets. Et j’ai sauté sur l’occasion lorsque tu t’es réveillé, je t’ai laissé me rejoindre. Bien sûr dormir n’a pas été facile pour moi. Tu gigotes beaucoup et tu respires fort. Mais regarder ton profil parfait dans la pénombre, enfouir mon visage dans tes cheveux et te respirer, te reconnaître, prendre ta main dans la mienne et la serrer délicatement, sentir la chaleur venant de ton corps endormi, tout ça, c’est une drogue dure pour une maman…

Cette nuit tu étais à nouveau mon bébé, cette nuit je me suis rappelé certains souvenirs, toi, moi, ton papa. Il ne reste plus maintenant que des bons souvenirs. Je sais que j’ai fait le bon choix, tout le monde semble plus heureux maintenant! Ce matin au réveil tu étais à nouveau ce grand garçon qui fait ma fierté, celui qui est bougon quand il n’a pas encore mangé, celui qui est grognon lorsqu’il n’a pas assez dormi, ce grand fan devant l’Eternel des Lapins Crétins (faut il que je t’aime pour supporter ça dès le réveil!), mon garçon, tout petit et très grand à la fois, mon amour éternel, mon fils, tout simplement…

Rendez-vous sur Hellocoton !

14 réflexions au sujet de « Dormir avec toi »

  1. Waow, cette histoire j’aurais pu l’ecrire, car chaque jours, chaque nuits, je ressens la même chose avec mon choupinou qui a maintenant 6 ans, (et qui adore les lapins cretins a mon grand desespoir)

    Les nuits sont tellements… les mêmes.
    J’adore l’avoir contre moi, même si « il ne faut pas », mais c’est tellement bon d’avoir son bébé contre soi.

    Je comprend parfaitement ce billet :-)

  2. Ah j’aurai pu l’écrire ce billet !
    Mon petit lion est tellement grand en taille, mais encore tellement petit que pareil des fois il vient dormir avec moi de temps en temps. C’est tellement agréable, on retrouve notre petit bébé qui dormait paisiblement dans nos bras quelques mois auparavant :)

Un commentaire?