Histoires de doudous vues par une (jeune?) Mamy, ou comment bien choisir un doudou!

trouver le bon doudou

Ma connaissance des doudous, remonte à l’an 1976. Pourtant, leur existence officielle était encore méconnue. Cette année là, nous avons eu le bonheur d’accueillir notre première fille. Jeunes mariés, nous n’avions pas encore de machine à laver ( eh, oui !) et les couches jetables n’existaient pas encore,( eh non !) du moins nous n’en avions pas connaissance.

Afin d’éviter d’avoir trop souvent à laver son drap de dessous, ( à la main donc), il était d’usage de mettre sur le lit, à hauteur du visage une petite couche en tissu (réservée à cet effet). Ainsi les éventuelles régurgitations étaient retenues par ce linge et donc plus facile à nettoyer. Nous n’avons pas pris garde que nous avions introduit le premier doudou de notre existence, le « dodo », dans celle de notre fille.

trouver le bon doudouEn effet, petit à petit, nous avons constaté qu’elle ne s’endormait bien que si elle avait avec elle ce grand lange blanc…Doudou premier est né. Facile à laver, il avait un énorme inconvénient à mes yeux, celui de ne pas être joli du tout. Forte de cette expérience, et nantie d’une machine à laver le linge, j’ai bien fait attention à ne pas laisser ma deuxième fille, s’enticher de ce linge si peu élégant …

trouver le bon doudouAfin d’égayer son petit lit (et ses rêves ? ) je lui ai mis un nounours tout mignon, à hauteur de sa tête. C’était un nounours marionnette , dans lequel on pouvait glisser la main. Nous lui racontions des histoires en faisant bouger ce petit nounours C’est ainsi qu’est né Doudou deuxième, même si, à l’époque il ne s’appelait pas de cette façon et n’était absolument pas autorisé à l’école maternelle. Par contre « Nounouille », tel qu’il fut baptisé par sa petite « maman », lui était indispensable pour dormir.

trouver le bon doudouUn soir, plus de Nounouille dans la maison, le drame… Nous avons fait le tour du quartier, des voisins et amis que nous avions rencontré, ma fille refusant de dormir sans lui.. Une voisine nous a indiqué le dernier endroit où elle l’avait vu dans l’après midi ( il était célèbre ce Nounouille) Nous y sommes allés en désespoir de cause et ô miracle, il était toujours là !

trouver le bon doudouForte de ces deux expériences, nous avons mis dans le petit lit de ma troisième fille, plusieurs nounours, peluches etc.. J’avais bien dans l’idée qu’il fallait que ce doudou soit mignon et surtout qu’il ne soit pas unique, afin de ne pas me retrouver dans l’angoisse dans le cas de sa perte. Ils étaient donc nombreux dans son petit lit.

trouver le bon doudouElle a élu seulement deux tout petits « nounours » baptisés Nounours et Chatounet… Ils étaient tous les deux indispensables à son endormissement. À force d’être lavés ils étaient usés, ne ressemblaient plus à rien. Heureusement, elle a pu s’en passer avant que le dernier « accroc » ne soit pas réparable.ils étaient devenus presque de la dentelle, lavés et recousus, tout comme le Nounouille de sa grande sœur .

trouver le bon doudouCes expériences m’ont permis de conseiller à mes filles de faire attention au choix du Doudou , celui-ci étant devenu officiellement le compagnon du bébé. La solution était de choisir un doudou que nous pourrions racheter facilement, afin de pouvoir les laver facilement et parer aux risques de perte… Nous avons pris l’habitude, lors de la grossesse de mes filles, de faire ce que nous appelions  » la course aux doudous »

doudou parfaitChacun achetait un ou plusieurs doudous et nous attendions de savoir lequel serait choisi par mes petits enfants. Celui qui gagnait était très fier d’avoir choisi un doudou élu par le bébé! Nous avons perdu, mon mari et moi pour nos trois premiers petits enfants. Pourtant, nous en avions choisi des mignons, tout doux, certains bien conformes au goût de nos filles, afin d’augmenter leurs chances de rester,longtemps dans le petit lit et par la même devenir LE Doudou…. Et non, nous n’avons jamais gagné cette course au Doudou…

trouver le bon doudouPour celui de ma petite fille, c’est ma fille ainée qui a gagné (Flying-mama!). Elle se l’est procuré à San Francisco, et quand la petite a fini par le choisir, elle a voulu en racheter un autre… Entre temps, la chaine de magasins avait fermé et elle a parcouru le monde entier pour retrouver des doubles! Elle s’est même tellement prise au jeu, qu’il y a eu jusqu’à 7 « hippo »!

trouver le bon doudouPour la naissance de mon dernier petit fils, nous avons fait comme d’habitude. Chercher Le doudou nous a pris du temps, de l’énergie, bref , nous nous sommes investis comme à l’accoutumée. Au moment prévu pour la naissance, mon mari avait choisi son doudou et moi le mien. Puis, au dernier moment, le futur Papy en a déniché un autre, pour lequel il a eu le coup de foudre. Et il a gagné, enfin , cette course au Doudou !!! Très fier de son choix, le Papy !

trouver le bon doudouSeulement, voilà, il n’en avait pris qu’un. Heureusement c’est un Doudou de la marque NICOTOY, cela ne devrait pas être difficile de s’en procurer d’autres… Hélas, LE Doudou n’avait pas de jumeau dans les magasins, ni en ligne… J’ai cru l’avoir trouvé, en ai commandé deux exemplaires, mais ce n’était pas le bon… Lors d’un retour en voiture de Paris, j’ai cherché à nouveau sur Internet.

J’ai trouvé le site de la marque NICOTOY, et de fil en aiguille, ai déniché un lien vers leurs services. J’ai envoyé un mail, leur demandant s’ils pouvaient me communiquer les points de vente en ligne, puisque je ne trouvais rien en magasin traditionnel. Quelques jours après, un message commençant par : « Une bonne nouvelle », m’informait que LE Doudou était encore disponible et qu’ils me l’envoyaient. Après quelques informations supplémentaires, ma fille m’a dit clairement que ce n’était pas encore le bon… Douche froide…

La gentillesse de la personne du service SOS DOUDOU ( et oui, ça, c’est du service qui mérite son nom) ainsi que sa patience, nous a ENFIN permis de trouver avec elle, la bonne référence de Doudou !!! En effet il y en avait plusieurs tailles dans le même modèle, et je m’étais trompée de référence… Elle nous a finalement demandé la référence de l’étiquette de Doudou, lui permettant de nous faire envoyer trois exemplaires supplémentaires !!!

trouver le bon doudouCes Doudous partent de Belgique aujourd’hui, grâce à la gentillesse de Sofie, du service SOS Doudous, vers leur futur compagnon … Je ne la remercierai jamais assez pour sa patience envers une grand mère inquiète ….Elle aime son métier, voici un extrait du dernier échange que nous avons eu:

« C’est un joli métier … faire plaisir aux parents qui veulent faire plaisir à leurs petits bout’choux ! »

Sofie Vynckier S.O.S. doudou

Voici son contact afin que vous soyez certain, en cas d’achat de Doudou Nicotoy, que votre doudou pourra être remplacé en cas de besoin…

N.V.Simba Toys Benelux S.A.

Moeskroensesteenweg 383C

B-8511 Aalbeke

Belgium

Tel. +32 56 22 52 60

Fax. +32 56 20 37 61

sofie.vynckier@nicotoy.be

Rendez-vous sur Hellocoton !

28 réflexions au sujet de « Histoires de doudous vues par une (jeune?) Mamy, ou comment bien choisir un doudou! »

  1. Nous n’avons pas eu de doudous non plus 😉 mais mon frère aimait bcp toucher des pièces de coton (lange ou même slip)
    Cette course aux doudous m’a fait bien rire, j’avoue que ma mère et belle-mère font la même ^^
    Longue vie aux doudous <3

  2. La course aux Doudou!! Je n’en avait jamais entendu parlé mais ça doit être sympa! Mais j’avoue que sans le vouloir certains doudous que moi et mon copain avons offert se sont transformés en doudous.
    Par contre mes fils n’ont jamais eut de doudous à proprement parlé. Ils aiment bien avoir des peluches dans leur lit! Plein, plein, plein de peluches mais la favorite change presque tous les soirs. Le grand avantage c’est que quand on part quelque pars en remplis un sac et on est tranquille il y en aura forcément une qui plaira! lol

    • Mon fils a un doudou principal, « doudou », et « lapinou », et « petit chat », et « minouche »… Il en adopte un nouveau tous les 6 mois^^

  3. C’est vrai que c’est un peu ça : la course aux doudous ! C’est à celui qui offrira LE Doudou, celui qui sera choisi par l’enfant. Mais au final, c’est nos loulous qui ont le dernier mot :) C’est chouette ce service de SOS Doudous. Ca peut sauver des parents !
    Cet article aurait mérité sa place dans ma rubrique 😉 Bises

    • J’ai l’histoire du doudou de ma nièce pour toi, parce qu’il a voyagé à la Saturnain^^ Il a fait des trucs incroyables, il faudra que je raconte ça chez toi!

  4. Hey Flying-mama, j’avais le même doudou que toi ! Enfin, j’AI le même. Oui parce qu’à bientôt 27 ans, ma doudoune (c’est son nom ^^) dort encore avec moi, je ne peux pas m’en passer. Je m’étais dit que je m’en séparerais lorsque j’emménagerais avec mon homme, mais je n’ai pas réussi. Je me suis dit qu’elle nous quitterait à la naissance de mon fils, il à 9 mois et demi et doudoune est toujours là ! je ne pense que j’arriverais à m’en séparer. Pour mon fils, je lui ai acheté un doudou en 3 exemplaires, j’ai mis tous ceux qu’on nous a offert dans un bac dans sa chambre et celui que j’ai acheté dans son lit. Il prend donc le doudou acheté en 3 exemplaires et je suis tranquille pour un moment.

    • Noooooooooooooooooon tu l’as encore?!!! Remarque moi j’ai fait un malheur chez Aden+Anais, et enceinte j’ai réussi à faire avaler à mon chéri qu’il fallait que je dorme avec pour laisser mon odeur dessus^^

  5. Re-bonjour,

    Ohhhhh quelle jolie histoire!!
    Je suis vraiment touchée/ émue!!
    Vous êtes tellement tellement gentille 
    Merci merci de l’avoir partagé 

    Bonne continuation 
    Cordialement,
    Sofie Vynckier
    S.O.S. doudou

    N.V.Simba Toys Benelux S.A.
    Moeskroensesteenweg 383C
    B-8511 Aalbeke
    Belgium
    Tel. +32 56 22 52 60
    Fax. +32 56 20 37 61

    sofie.vynckier@nicotoy.be

    • Sofie il semblerait que vous ayez touché le coeur de ma maman, merci de faire ce que vous faites, vous devez aider tellement de familles dans une situation délicate qu’il faut bien de temps en temps vous rendre hommage!

  6. Salut !
    jamais de doudou officiel non plus, mon grand dort avec un dragon mais si il ne l’a pas il ne le réclame pas… Mais son étiquette est rongée par les caresses comme toutes les étiquettes de vrais doudous je crois !
    Très bel article en tout cas !

  7. le fameux doudou
    ma princesse a elu tigrou comme doudou; on en avait trouve un 2eme, mais en plus grand: pas grave le petit serait le special nounou et le grand pour la maison; a 5ans et demi, ils sont toujours la, sauf que petit doudou va maintenant a l’ecole
    ptit sable a choisi quand a lui, …..un tigrou (oui pas original, mais pas du tout le meme style que sa soeur 😉 ); pareil on en a achete un 2eme pour parer au lavage; MAIS il en a perdu un, en quittant l’ecole de sa soeur ; alors la panique a bord, car le magasin ne le faisait plus; merci le bon coin, nous en avons trouve un autre; par contre , il n’a pas du tout plu a ptit sable: il faut savoir qu’il tetait ++ son doudou, qui du coup etait marron et sentait tres mauvais lol; donc ce nouveau doudou etait bien trop propre a son gout; on a reussi a lui faire s’y habituer et lui aussi est devenu doudou d’ecole (j’oubliais qu’il a elu egalement le chien rouky, plus on est de fous, plus on rit lol)

  8. La course au doudou j’adore cette idée , sur mes 6 merveilles que 3 enfin plus 2 on un doudou . Surtout ma grande de 8 ans qui a du mal a s’en séparer , mais sa ne me dérangé pas car comme on dit c’est le lien qui rappelle sa maman qui rassure . Moi aussi je l’ai garder longtemps jusqu’à plus de 10 ans et maintenant c’est mon grand qui la dans ces affaires

  9. Bonsoir Mamypunk !
    Une bien jolie histoire de doudous… Mon petit-fils, (très) connu sous le nom de Niaf n’a pas de doudou mais tripote toujours les t-shirts qu’on porte et j’ai même dû enlever le mien un soir qu’il dormait chez moi, pour qu’il puisse s’endormir tranquillement. A 4h du matin, il m’a appelée car il ne trouvait plus mon « gilet » (prononcé zilet évidemment !) !!!
    Isabelle, ton fils te ressemble d’une manière frappante !!!

  10. très joli cette histoire de doudou ! et ça rappelle des souvenirs : les deux ainés de mes fils n’avaient pas de doudous proprement dit ! Mais le 3ème avait « démonté » la housse d’un oreiller plat – c’était la préconisation à l’époque les oreillers plats et il dormait avec : il l’a adopté cette housse et c’était « l’oreiller magique » ! Perdue dans une randonnée en montagne – et pas retrouvée – il l’a spontanément remplacée de retour à la maison par la housse de rangement en vichy vert de la dinette Fischer Price ! c’était « le truc vert » ! Jusqu’au jour ou j’ai « coupé et recousu » le bas du truc vert pour enlevé un chewing-gum collé dedans ! Et là : catastrophe ! Je redonne le truc vert, il le retourne dans tous les sens et me dit : l’étiquette ? en fait, il passait l’étiquette dans son doigt avant d’enrouler le doudou autour de sa main ! Donc j’ai recousu une étiquette au « truc vert » ! Et dans la lancée, j’ai cousu des tas de housse en vichy avec une étiquette en double – peu importe la couleur d’ailleurs, ça s’appelait toujours « le truc vert ». Et il a gardé jusqu’à l’école son « truc vert » !

  11. Moi, je suis tata doudou! C’est moi qui les trouve, toujours en plusieurs exemplaires (2 ou 3) avec les recommandations des parents, et la course au doudou, c’est mon affaire ! :)

  12. ta maman a la meme facilité de raconter que toi,c’est tout autant agréable a lire
    pour mon fils croyant qu’il avait élu son doudou ,je l’ai racheté en 3 exemplaires,et pour finir il a choisi autre chose ,une grande écharpe bien douce,par chance c’est la matière qu’il aime et non la couleur,donc je peux alterner

Un commentaire?