Un bébé qui pleure en Première classe…

bébé qui pleure en première classe

Un bébé qui pleure en Première classe sur une compagnie étrangère et c’est le drame, on demande à la maman, blogueuse (oups), de l’emmener pleurer ailleurs. Pensez-vous que le personnel de la compagnie aérienne a eu raison de l’obliger à s’installer en classe économique? Croyez-vous que des passagers qui ont payé un billet de Première classe méritaient de ne plus en entendre les pleurs tandis que ceux de l’arrière ne s’en offusqueraient pas eux? Pour moi, tout ceci va à l’encontre du message que j’essaye de faire passer sur ce blog depuis des années.

Que l’on soit installée en Première, Business ou bien économique, voyager avec un bébé pour de jeunes parents est infiniment stressant. Va-t-il dormir? Manger? Avoir faim? envie de jouer? de pleurer? Toutes ces questions tournent dans la tête du papa et/ou de la maman qui vient de programmer un voyage en famille. Sur mon blog, par mail et en message privé j’essaye de répondre à toutes les inquiétudes légitimes et aux questions qu’on me pose. Je donne des conseils éclairés de par ma double casquette, celle de maman et celle d’hôtesse de l’air. Outre certaines questions techniques sur l’équipement, (poussette ou porte bébé par exemple), la nourriture, la possibilité de passer du lait au PIF (poste d’inspection filtrage), mon premier conseil est celui de se détendre, de faire à bord d’un avion comme s’ils étaient à la maison, de façon à ce que bébé ne ressente pas de stress.

Quand on est jeune parent, après le soucis du bien être de son enfant, c’est le regard des autres qui est le plus inquiétant. On ne veut pas être juger ni déranger, et dans un avion tout ceci est exacerbé! J’ai déjà lu des commentaires haineux suite à ce genre d’aventure pour demander que soit mis en place un compartiment « famille », comme dans le train. Je dois donc rappeler qu’un avion ne possède pas de compartiment, et que seul un rideau sépare les différentes classes de transport. Un bien mince obstacle au bruit d’un bébé qui pleure en première classe de toute évidence.

Je m’interroge donc quant au fait d’installer la jeune femme en Eco plutôt qu’en Première. Pourquoi donc ne pas faire le contraire, proposer aux passagers indisposés de prendre place ailleurs dans l’avion? Je vous rappelle que la maman a payé son billet Première et qu’elle est en droit d’ y rester! Pourquoi surtout prendre une décision aussi radicale, alors qu’en général il suffit d’un petit tour dans l’avion dans les bras de maman et hop le tour est joué! L’hôtesse pouvait également proposer de venir à l’office, un peu en retrait, afin de changer un peu de perspective. Bien souvent cela suffit, l’enfant est intrigué et cesse de pleurer.

Il existe un million de solutions à proposer aux jeunes parents qui ont un bébé qui pleure en première classe (ainsi qu’en éco), de conseils à leur prodiguer pour que bébé se détende, avant d’avoir recours à l’expatriation vers les classes inférieures, vécue comme une terrible punition! (Et qui techniquement puni un plus grand nombre de personne en faisant subir les pleurs à beaucoup plus de monde eût égard à la concentration de personnes dans le même espace). De plus, si les bébés n’avaient pas droit de cité en Première, il suffirait tout simplement de ne pas vendre de billet dans cette classe à leurs parents! J’imagine l’humiliation et le stress de cette jeune femme et j’aimerai rappeler que dans un avion, personne n’est complètement dans son élément, lés bébés en premier. Si tout le monde faisait preuve de tact et de tolérance les vols se passeraient beaucoup mieux pour tout le monde!

Rendez-vous sur Hellocoton !

7 réflexions au sujet de « Un bébé qui pleure en Première classe… »

  1. Cette histoire m’a… choqué aussi on va dire. Double peine pour cette maman (et son bébé). Et ca montre un réel problème de compassion et de civilité manquants.

    Je n’ai pris l’avion que 4 fois dans ma vie, dont 2 fois avec un bébé de 1 an, pour mon voyage de noces. J’étais assez sereine et d’ailleurs, j’avoue, il a été adorable, on ne l’a pas entendu (ou à peine).

    Par contre, pendant que mon fils était calme, une autre maman était en galère avec son bébé qui n’arrêtait pas de pleurer, la pauvre, elle devenait de plus en plus rouge, les mouvements saccadés… Les gens autour lui jetaient des regards noirs, soupiraient, ce qui ne faisait qu’aggraver le problème.
    Elle m’a fait tellement de peine que je suis allé lui proposer de prendre un peu son bébé dans les bras pour qu’elle puisse souffler.
    Après deux – trois aller retour dans le couloir de la cabine en mode bercement, il s’endormait.
    Je l’ai gardé dans les bras pendant une heure environs, pour que la maman puisse vraiment souffler et se détendre. Quand je lui ai rendu, elle avait les larmes aux yeux et m’a remercié mille fois. Ca m’a mis hyper mal à l’aise parce que ça me semblait tellement normal de l’aider si je pouvais que les remerciements étaient presque en trop.

    Les gens oublient que les enfants sont des enfants, qu’ils ont aussi le droit d’être dans les espaces publics et d’en profiter. A nous de nous adapter à eux pour trouver comment faire que tout le monde en profite sereinement

    • Tu as eu une bien belle réaction, et tous les passagers ne sont malheureusement pas comme toi (y a qu’à voir comme ils chargent les coffres à bagages et nous laissent nous débrouiller avec nos petits muscles pour tout fermer…)

  2. Oh la la j’angoisse déjà pour dimanche ! Avec mes 3 pas 1 ne reste en place c’est compliqué de les garder sage longtemps :-( je sens que num3 va vouloir faire pipi mais à peur des Toilettes ils vont encore me faire râler comme des enfants gâtés.
    Mais bon je suis pas en première je vais pas pouvoir aller bien loin et j’ai qu’une petite heure de vol !

    • Une heure de vol tu devrais survivre et les passagers autour aussi! Pour les toilettes quasiment tous les enfants en ont peur. C’est surtout le bruit de la chasse d’eau qui est terrifiant! Essaye de tirer la chasse d’eau après qu’il soit sorti!

  3. Je stresse un peu car avec ma petite dernière de 4 ans, nous partons au japon cet été, alors même si ce n’est plus un petit bébé, ça reste une petite fille qui aura du mal à trouver sa place, manger etc… Quel conseil peut tu me donner pour que ce vol soit réussi ? (j’ai prévu un sac avec tout le nécessaire de jeu, mais peut être y a-t-il des choses à ne pas manquer ?)

    • N’oublie pas une tablette avec des dessins animés qu’elle aime bien et oublie les restrictions sur les écrans^^ Pour manger il y aura un menu enfant (vérifie auprès de ta compagnie aérienne quand même), mais moi j’emmène toujours des chips, du saucisson et du jambon. je sais qu’il adore et que ça va l’occuper. tant qu’ils ont la bouche pleine et des choses à regarder à la télé ils n’ont pas envie d’aller voir ailleurs! sinon n’hésite pas à visiter la cabine avec elle, quand elle aura vu tout ce qu’il y a à voir elle aura surement envie de rester un peu plus sur son siège!

Un commentaire?