Avoir de la peine lorsqu’on a un enfant…

fille au vent1

Je ne peux pas pleurer, je ne peux même pas être triste. Mon fils est là, il ressent tout ce que je ressens. Il est heureux parce que je lui souris, vit avec le sourire parce que le bonheur règne dans sa maison. Lorsque je suis fatiguée, il est inquiet, s’il me voyait pleurer, son monde s’écroulerait…

Par amour pour mon tout petit, je deviens donc schizophrène. Mes émotions les plus noires sont tellement enfouies profondément que moi-même je pourrai presque croire qu’elles n’existent pas. Je le regarde, lui parle doucement, lui dit des mots d’amour… Je suis perdue…

Voilà un conseil d’une lectrice très discrète: « Quand tout est noir pense au premier regard avec ton enfant, le tout premier … Plonge toi à nouveau dedans et celui-ci te donnera le courage de te battre pour tout le reste … Ca marche, ferme tes yeux et ce regard si confiant dans la vie te donnera le courage de te battre … »

Alors je tâche de retrouver le courage. J’aurai besoin de temps, mais je n’en ai pas tellement. Je respire à fond en me réveillant le matin, je trouve la force de m’assoir sur le bord du lit, de poser mes pieds par terre, et sans réfléchir, je puise dans ce regard de ma mémoire la force d’y aller, de me relancer dans la vie…

Les larmes coulent toujours, mais à l’intérieur…

Illustration de Mama’Nonyme et ses merveilles

Rendez-vous sur Hellocoton !

31 réflexions au sujet de « Avoir de la peine lorsqu’on a un enfant… »

    • Heureusement le papa et moi discutons beaucoup, j’ai al chance de ne pas être seule à vivre ça… C’est juste difficile devant mon fils…

  1. coucou Isabelle,

    je suis tellement triste d’apprendre ces dernières nouvelles, je suis désolée pour vous. Je ne peux qu’imaginer tes émotions suite à cela … j’espère qu’au moins écrire te soulage un petit peu.
    Dans un tout autre contexte j’ai également du « jouer » ce double rôle que tu décris si bien, mais en fait j’avoue que cela a été très dur et surtout devenait ingérable pour moi donc j’ai fini par me dire que de toute façon, mon loulou allait s’en apercevoir et qu’il devait malgré moi ressentir cette tristesse et cette tension que j’avais en moi. J’ai décidé de lui dire ce que je ressentais, pas forcément le pourquoi mais au moins, mais juste lui dire que j’avais besoin d’un peu de temps et que les choses reviendraient à la normales et que de toute façon, je l’aime et que ça n’avait rien à voir.

    Je te souhaite tout le courage possible pour traverser cette nouvelle épreuve, pensée également à PapaPunk pour qui cela doit également être très difficile.
    et oui, ce premier regard … tout l’amour inconditionnel d’un bébé pour sa maman, cette confiance aveugle, ça n’a pas de prix et ça vaut tout l’or du monde <3

  2. Je crois qu’il est aussi bon de montrer à nos enfants qu’on peut avoir du chagrin et que le chagrin peut se consoler. On a pas besoin de tout expliquer mais il ne faut pas se cacher non plus. Toujours est-il que TU ES FORTE, TU ES COURAGEUSE.
    Et que ton fils a de la CHANCE d’avoir une maman comme toi.
    Aller, je te souhaite des jours meilleurs!

  3. Bon courage a toi et ton homme…

    Il m’est arrivé de craquer devant ma grande…et rien de tel qu’un gros câlin de sa part pour me redonner le moral

    Bisous

  4. Nous sommes des mamans mais aussi des êtres humains, tu as le droit de ne pas être bien, d’être malheureuse devant ton enfant c’est ce que j’ai compris il n’y a pas si longtemps !! en tout cas je t’envoie plein de courage et de bisous <3<3 !!!

  5. Bonsoir,
    Je ne sais pas vraiment quoi dire, (je ne suis pas très douée pour écrire des commentaires) mais je continue de croiser fort les doigts pour vous trois et d’essayer de vous envoyer le plus d’ondes positives possible.
    Ce n’est pas grand chose, mais je pense aussi que tu as toute la force et le courage nécessaire pour réussir, et voir enfin ce bonheur arriver une nouvelle fois.
    Et pour ton petit bonhomme, je pense sincèrement que les enfants comprennent bien plus de choses que ce que l’on veut bien leur dire, il sera là à te réconforter et son monde ne peut pas s’écrouler, parce que son papa et toi êtes prés de lui. Même si tu lui montres ton chagrin, il sait que tu es là et que tu l’aimes.
    Belle soirée.

  6. Bonsoir,
    Comme le disent certaines je pense que tu peut te permettre de pleurer devant ton fils. Il comprendra ainsi qu’on peut avoir des malheurs, même de gros malheur et s’en remettre. Car je suis sur que tu va t’en remettre, tu est forte et courageuse, c’est juste un moment fatigue que va passer. Et tu sais un gros câlin de ton fils quand tu va pas bien c’est génial. Il faut juste bien lui faire comprendre qu’il n’y est pour rien. Les enfants ont tendance à tout prendre pour eux. Mais ou moins il saura pourquoi des fois tu n’es pas dans ton assiette. Il doit bien se rendre compte qu’il y à un truc qui va pas en se moment. Il à l’air assez intuitif en plus comme petit bonhomme.

    Bon courage et gros bisous à vous.

  7. Je pense comme certaines lectrices que tu dois expliquer à ton fils pourquoi tu n’es pas au top forme en ce moment.
    Les mots sont si importants, j’ai parlé de « son histoire » à mon fils la nuit de sa naissance, comme je lui parlais dans mon ventre de mes craintes de le perdre au bout de tant d’échecs.
    Rassures le sur ton amour, sur l’amour qu’il te porte mais que tu as envie de ce second bb, qui ne l’empechera pas de l’aimer, qui sera un compagnon, un ami pour lui et son frère ou sa soeur mais que tu es triste de ne pas réussir à avori ce second bb.

Un commentaire sur ce voyage?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.