L’attente, phase 1…

Je suis dans une phase que je considère comme une des plus difficiles une fois la stimulation ovarienne passée. En effet, Lors de la stimulation, il ne se passe pas un jour sans que je ne doive faire une piqûre, lutter pour obtenir un rendez-vous de dernière minute chez l’échographe, faire une prise de sang, faire une échographie, appeler pour les résultats, attendre, rappeler le professeur… Oui, cette première période est extrêmement fatigante, mais au moins on est dans l’action!

Bon, cette fois-ci, j’ai eu la chance de pouvoir faire tout ça sur mes vacances, j’avoue qu’en travaillant, c’est une autre paire de manches. Très difficile en effet d’être assez disponible pour tous ces examens, pendant une dizaine de jours, sans que ça finisse par se voir au bureau pour celles qui travaillent avec des horaires réguliers… De toute façon pour moi, ça n’est faisable que sur un arrêt de travail ou sur des vacances, vu que je ne suis pas en France plusieurs jours par semaine!

J’étais donc en vacances, et j’ai pu procéder à ma stimulation sans aucun problème, en restant relativement détendue. Les résultats on été à la hauteur de mes espérances, avec une belle moisson de 12 follicules bien dodus! Les follicules, ce sont les excroissances qui poussent sur les ovaires et qui produisent les ovocytes: les gamètes femelles. Une femme normalement constituée en produit un par mois, de la puberté à la ménopause.

Je me suis donc rendue, le jour de la ponction des ovocytes, avec un moral en béton du fait de mon armée de follicules. Une anesthésie générale plus tard, un réveil très douloureux et un ventre gonflé comme jamais à la clé, j’apprends ce qu’à donné ma ponction: 6 ovocytes mûrs… Première déception, je m’attendais à avoir une multitude de gamètes, et non, seule la moitié de mes follicules a été productive… Immaturité, kystes? Je ne saurai jamais…

Commence alors la pire période dans ce protocole Fiv: l’attente… En effet, ce n’est que le lendemain que j’apprends combien d’embryons ont pu être fécondés, sachant qu’un embryon est le fruit de l’union d’une gamète femelle (ovocyte), et d’une gamète mâle (spermatozoïde). Sur mes 6 ovocytes, 3 embryons ont pu être « fabriqués » in vitro… Le choc… ça me parait si peu! Aucun espoir, si ça ne fonctionne pas cette fois-ci, d’en congeler et de se les faire transférer plus tard, afin d’éviter de subir à nouveau tout le protocole depuis le commencement…

Sachant qu’on me transfère en général deux embryons, il y a peu de chance que le troisième soit conservé sur la banquise pour une utilisation ultérieure. J’attends donc que le laboratoire me recontacte pour savoir quand aura lieu ce fameux transfert… Jeudi selon toute vraissemblance.

Le lendemain, le laboratoire me contacte à nouveau pour m’annoncer une nouvelle dont je ne sais pas si je dois me réjouir, le transfert n’aura pas lieu jeudi, mais samedi… Je vous passe la déception de ne pas revoir mon fils comme prévu, c’est en effet le jour où je devais aller le chercher d’un coup d’avion chez mes parents, en vendée. Je ne vous parle pas non plus de la déception de ma copine, chez qui nous devions fêter les deux ans de sa princesse le lendemain, alors que je serai vraisemblablement alitée et sans mon babypunk…

Je vais simplement vous expliquer ce qui m’angoisse terriblement: qu’ils n’aient plus rien à me transférer d’ici samedi matin! En effet, les embryons se transfèrent en général à J3, lorsqu’ils sont au stade de 6 à 8 cellules. C’est avec un transfert à ce stade que j’ai eu mon fils. Là, à J5, les embryons sont au stade de « blastocyste », soit beaucoup plus développés. C’est à ce stade qu’a lieu la nidation, c’est donc le moment le plus physiologique pour un transfert.

Le seul problème, c’est qu’entre J3 et J5, il y a 40% de perte… Un blastocyste a ensuite 53% de chance de s’implanter, mais les risques de fausse couche sont néanmoins plus grands d’après ce que j’ai pu lire…

Voilà donc où j’en suis aujourd’hui jeudi, J3, j’angoisse terriblement à propos de la survie de mes 3 embryons, dont l’un d’eux sera peut-être le petit frère ou la petite soeur de mon babypunk… J’essaye de positiver, mais à chaque fois que mon téléphone sonne, je crains que ça ne soit le laboratoire, venant m’annoncer qu’aucun transfert n’aura lieu…

Nous voulions trois enfants, mais je pense que lorsque nous aurons le deuxième, je ne serai plus capable de recommencer à nouveau toute cette épreuve…  J’ai une pensée pour une de mes lectrices qui en est presque au même stade que moi, et que je soutiens plus que tout…

Rendez-vous sur Hellocoton !

26 réflexions au sujet de « L’attente, phase 1… »

  1. comme je te comprends pour l’eventuel bb3 sans passer par la
    si ils t’ont dis samedi, c surement que tes 3 embryons sont de tres bonnes qualites, et que ca va multiplier ttes chances de grossesse
    tu le sais je serais avec toi par la pensee samedi et surtout si tu as besoin de parler
    je t’envoie pleins de courage, de zenitude et d’ondes positives
    j’espere que toi aussi tu as ton sac a bisous 😉
    gros bisous de reconfort de ta copinaute ♥

  2. malheureusement tout le monde n’est pas égale fasse a la fertilité et a la maternité ! mais toutes ces épreuves de « vous » les mamans (aprés aide médicale) de super maman trés a l’écoute et qui savent ce que sont les difficultés et du coup ne flanchent pas a la premiére difficulté!
    Babypunk aura (je te le souhaite si fort) trés trés bientot la joie d’étre grand frére !!!!
    Courrage a toi,papapunk et ton babypunk

  3. Pfiouuu bin voilà que j’ai les yeux humides !!!! voir plus … ma belle je te souhaite tellement du fond de mon petit coeur d’artichaut qu’un joli bébé s’accroche très très fort dans ton ventre-nid-douillet … je pense très fort à toi … ton courage me laisse admirative, tu es forte …. je croise moi aussi les doigts, les jambes, les orteils et tout ce que je peux pour toi …. pleins de bonnes ondes et de bisousssssssss ….

  4. Je ne peux pas savoir ce que tu vis, je ne peux qu’essayer d’imaginer ton inquiétude et ton impatience que ce 2ème bébé soit bel et bien dans ton bidon pour 9 mois…
    Plein de courage et je croise fort les doigts pour que samedi ce soit le bon jour et que ça fonctionne !!!!
    Bisous

  5. C’est vrai que lorsque l’on arrive « facilement » à avoir un bébé on ne se rends pas compte de tout le travail que cela représente…Etre maman est le plus beau bonheur alors essaye de positiver, et peut-être que tes embryons ressentiront des bonnes ondes 😉 je pense à toi et à ta babypunk (qui ressemble étrangement au mieux!)

    Kiss

    Canan / parents à tout prix

  6. Je ne suis pas arrivée jusqu’au FIV, pour moi la stimulation avec Clomid a suffit (a provoquer une GEU et que mon corps réussisse seul après). Mais beaucoup de mes copines ont du traverser tout ceci, j’ai vu leurs désespoirs comme celui que tu décris. je ne peux que croiser les doigts pour que ça marche, j’espère que le petit frère ou la petite soeur de ton babypunk est parmi ses 3 embryons… et qui sait, tu auras peut etre des jumeaux… je croise je croise

  7. Salut toi,
    Je trouve ton blog très touchant :) Je croise les doigts pour que ça marche et que ton « babypunk » 😉 puisse avoir un(e) (ou 2?) petit(es) frères/soeurs bientôt !!! Je t’envoie plein de bonnes ondes!! Même si c’est dur, ne cesse jamais d’y croire, ça va marcher :)) Je penserai bien à toi demain!! En espérant que tu me donnes de bonnes nouvelles bientôt 😀
    Bisous de la ville rose, et à bientôt :)

  8. Je t’avais lu mais je n’avais pas eu le temps de répondre donc je le fais enfin !

    Je te souhaite plein de courage, je sais que je ne peux pas me mettre à ta place mais je stress pour toi dans l’espoir que tout se passe au mieux !

    Pleins de pensées positives !!

  9. Long combat et souvent mal connu. FIV, PMA rien que les mots sont presques peurs, tous les ont enentdu dire une fois au moins mais peu de monde seront decrites les étapes, les contraites .. et le couple se retrouve donc confontré à des incompréhensions, à la solitude.

    Bon courage Flying Mama, j’espère de tout coeur que BabyPunk aura rapidement un petit frère ou soeur. Bisous

  10. je ne suis pas passée par là mais j’ai une proche qui est dans cette attente, je peux essayer d’imaginer ta situation à ce moment!

  11. Je viens de relire tous tes articles concernant les FIV. J’ai eu la chance de ne pas connaitre et j’avoue je n’imaginais pas que c’étais aussi long et compliqué, bien que j’ai une cousine qui le vit(j’ai jamais osé lui posé de questions). Ils font les démarches pour le deuxième, le premier s’est accroché dès la première, je te souhaite que ça marche très rapidement pour vous!
    Bises

  12. Je ne connaissais absolument pas les détails, j’ai une copine dans le même cas, et sur fb je perçois sa détresse. Moi je n’ai jamais su quoi lui dire pour la réconforter. Elle a souvent des piqures mais sans grand résultat. Et moi qui ait déjà deux enfants… bref, j’ai l’impression de remuer le couteau dans la plaie, alors je ne dis rien :(
    Vraiment pas facile comme situation, courage !

  13. c’est vraiment une épreuve difficile j’ai deux couples amis qui ont traversés les mêmes épreuves et quand ils n’y croyaient plus (ils se disaient que çà ne marcherait jamais et qu’ils allaient arrêter) et bein çà a marché, bon courage pour un autre Essai

Un commentaire?